1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Incidents au Stade de France : une note avait alerté sur les possibles débordements
1 min de lecture

Incidents au Stade de France : une note avait alerté sur les possibles débordements

Cette note de la Division nationale de lutte contre le hooliganisme, qu'a pu consulter RTL, est datée du 25 mai, soit 3 jours avant la finale de la Ligue des Champions.

Des supporters de Liverpool coincés aux portes du Stade de France le 28 mai 2022
Des supporters de Liverpool coincés aux portes du Stade de France le 28 mai 2022
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Incidents au Stade de France : une note avait alerté sur les possibles débordements
00:01:35
Thomas Prouteau - édité par Samuel Vivant

"Je ne ferai aucun commentaire". Selon Emmanuel Macron, le sujet du fiasco du Stade de France appartient au gouvernement. Mais le chaos de la soirée du samedi 28 mai était-il en partie prévisible ? Le doute est permis. Une note de la Division nationale de lutte contre le hooliganisme avait alerté sur le risque de voir des supporters de Liverpool se présenter au stade sans billet ou avec un faux. 

Cette note - qu'a pu consulter RTLest datée du 25 mai, soit 3 jours avant la finale de la Ligue des champions. "Certains spectateurs anglais seront en possession de faux billets et tenteront de les utiliser pour entrer dans le stade", préviennent les policiers chargés de prévenir les incidents dans le football. Les auteurs affirment même qu'il y a eu des précédents concernant Liverpool, où des supporters du club ont tenté de forcer les tourniquets lors de certaines finales. Plus inattendue, la note alerte sur des tentatives de pénétration par la ruse de fans déguisés en steward ou en personnel de nettoyage. 

Cependant, la Division nationale de lutte contre le hooliganisme ne prévoyait que quelques centaines de resquilleurs, au maximum. Un chiffre bien inférieur aux 2.800 faux billets finalement décomptés, et très en deçà des 30.000 à 40.000 avancés par le ministère de l'Intérieur. Plusieurs sources policières haut placées défendent une note classique, pas alarmiste, ni susceptible de prévenir le chaos. Au bout du compte, le résultat reste le même, les autorités françaises rejettent sur Liverpool l'entière responsabilité des débordements.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/