1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. INVITÉ RTL - Incidents au Stade de France : le maire de la métropole de Liverpool raconte son échange très tendu avec le président de l'UEFA
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Incidents au Stade de France : le maire de la métropole de Liverpool raconte son échange très tendu avec le président de l'UEFA

Au micro de RTL, Steve Rotheram, le maire de la métropole Liverpool, raconte son échange tendu avec le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, qui se trouvait lui aussi dans les tribunes du Stade de France.

Steve Rotheram, le maire de Liverpool, le 5 mai 2017.
Steve Rotheram, le maire de Liverpool, le 5 mai 2017.
Crédit : Paul ELLIS / AFP
Steve Rotheram, le maire de Liverpool, répondait aux questions de Julien Sellier
00:08:22
Julien Sellier - édité par Sandra Cazenave

Des milliers de spectateurs anglais se sont retrouvés bloqués à l'entrée du Stade de France samedi dernier à l'occasion de la finale de la Ligue des champions. Le maire de la métropole de Liverpool, Steve Rotheram, était lui aussi attendu dans les tribunes pour soutenir son équipe.

Alors que les scènes de chaos se poursuivaient à l'extérieur, "j'ai finalement réussi à rentrer dans le stade", raconte-t-il mardi 31 mai au micro de RTL Soir. Il tente alors d'alerter un maximum de personnes et les autorités sur "ce qu'il se passe à l'extérieur". Il interpelle alors l'ex-président Nicolas Sarkozy, la présidente de la ligue anglaise ou encore Gianni Infantino, le président de la FIFA. "La plupart montraient de la compassion", affirme Steve Rotheram.

Il aborde également le sujet avec le président de l'UEFA, Aleksander Čeferin, mais ce dernier se montre moins compréhensif. "Il s'est montré assez dédaigneux, il ne voulait pas croire ce qu'il s'était passé, c'était désastreux pour l'organisation dont il est le leader", raconte l'édile de la métropole de Liverpool.

Il aurait alors dit à Steve Rotheram que l'UEFA "s'était tirée une balle dans le pied" en déplaçant la finale de la Ligue des champions. "Je lui ai donc répondu : 'don't kill the fans' ('ne tuez pas les supporters'). Il a pris ça comme une insulte et a mis un terme à la conversation", conclut Steve Rotheram.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub