2 min de lecture Justice

Incendie à Rouen : maire, habitants, pompiers... Les plaintes s'accumulent

Quinze jours après l'incendie de l'usine Lubrizol, de nombreuses plaintes ont été déposées par les riverains, les policiers, les pompiers et le maire de Rouen.

Une centaine de communes de Hauts-de-France "auraient été impactées par les retombées du panache de fumée" de l'incendie de l'usine chimique Lubrizol de Rouen.
Une centaine de communes de Hauts-de-France "auraient été impactées par les retombées du panache de fumée" de l'incendie de l'usine chimique Lubrizol de Rouen. Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Louis Rigaudière et AFP

Deux semaines après le drame, les procédures judiciaires se multiplient. Cette fois ce sont les pompiers et policiers de Seine-Maritime qui dénoncent les conditions dans lesquelles ils sont intervenus pour traiter l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, le 26 septembre, et certains policiers ont déposé plainte mercredi 9 octobre, selon les syndicats. 

"À l'initiative de notre syndicat, beaucoup de plaintes ont été déposées par des collègues. D'autres agents qui sont intervenus sur le sinistre sont en train de constituer des dossiers", a affirmé à Yann Bertrand, secrétaire du syndicat Unité SGP Police à Rouen. 

Dans un communiqué, le syndicat déplore l'absence "de tenue adaptée" ou encore le manque "de dotation individuelle ou collective de masques de protection pour protéger les collègues de risques potentiels". 

"Tous les pompiers n'ont pas reçu à temps les masques papiers une fois que le feu était éteint sur site, en fin d'après-midi le jour du sinistre. De même, nous n'avons pas suffisamment de masques à cartouches filtrantes à disposition", a quant à lui indiqué Mathieu Gibassier, secrétaire général de la CGT du Sdis 76. 

Plainte du maire de Rouen

À lire aussi
Un camion de pompiers (illustration) justice
Les infos de 18h - Un hacker dérobe 30.000 euros destinés à la famille d'un pompier décédé

De son côté, le maire de Rouen a annoncé mardi 8 octobre son intention de porter plainte "au nom de la commune de Rouen et de la métropole Rouen Normandie" à la suite de l'incendie de l'usine Lubrizol. 

"Après avoir pris contact avec des avocats, je vais porter plainte, sans doute contre X, au nom de la commune de Rouen et de la métropole de Rouen dans les prochains jours, a annoncé Yvon Robert, maire PS et président de la métropole de Rouen. 

"L'objectif est de défendre les intérêts des collectivités locales, des particuliers, des commerçants, des agriculteurs, tous les acteurs économiques et le territoire en tant que tel", a poursuivi M. Robert. Pour le maire de Rouen, ce dépôt de plainte est "la première pierre pour éventuellement se faire indemniser". "Nous considérons qu'il y a des préjudices", a soutenu l'élu. 

Des riverains excédés

Suite à l'incendie qui a répandu une odeur nauséabonde sur toute la ville et dégagé un important nuage noir, long de 22 kilomètres et large de six, répandant des suies sur son passage, environ 130 plaintes ont été déposées à ce jour

Les plaignants ont des "profils très très différents". De la "gêne respiratoire" au "chauffeur de bus qui a passé sa journée du jeudi de l'incendie à travailler qui le soir s'est retrouvé complètement évanoui à l'agriculteur qui a dû voir toute sa récolte mise en l'air", a expliqué mardi 8 octobre sur France Bleu Normandie Me Jonas Haddad, un avocat de Rouen qui a regroupé plusieurs dizaines de plaintes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Plainte Rouen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants