1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Hautes-Alpes : un cadavre de louve retrouvé pendu devant une mairie
1 min de lecture

Hautes-Alpes : un cadavre de louve retrouvé pendu devant une mairie

Une louve a été retrouvée pendue devant la mairie du village de Saint-Bonnet-en-Champsaur. L'animal a été tué par balles : une enquête a été ouverte et deux plaintes vont être déposées.

Un loup gris (illustration).
Un loup gris (illustration).
Crédit : ERIC BARADAT / AFP
Florise Vaubien & AFP

Une louve tuée par balles à été découverte pendue devant de la mairie du village de Saint-Bonnet-en-Champsaur (Hautes-Alpes). Le corps de l'animal était accompagné d'une banderole sur laquelle on pouvait lire : "Réveillez-vous, il est déjà trop tard", a précisé le procureur de Gap, Florent Crouhy. Un acte jugé "inadmissible" par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili et vivement dénoncé par deux associations de défense des animaux

"Du sang suintait de dessous l'animal, ce qui indique qu'elle venait d'être tuée assez récemment", a déclaré le procureur. Cette louve, pendue à l'aide d'une cordelette, "a été tuée par balles" : "On ne sait pas encore dans quelles circonstances et avec quel calibre", a-t-il ajouté, précisant qu'une autopsie est prévue "prochainement"

Le parquet a ouvert une enquête pour destruction d'une espèce protégée. Elle a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Gap en co-saisine avec l'office français de la biodiversité.

Deux plaintes vont être déposées

La ministre de la Transition écologique a elle vivement dénoncé "un acte d'intimidation" qui "ne permettra pas de trouver des solutions durables à la cohabitation de l'humain et du loup". Barbara Pompili a également rappelé que "l'immense majorité des acteurs travaille dans ce sens".

À lire aussi

Dans un communiqué, l'association de défense des grands prédateurs Ferus a déploré l'absence de sanctions sévères de la part des autorités, jugeant qu'il s'agit-là de "l'aboutissement normal de l'impunité accordée aux exactions et violences perpétrées depuis tant d'années par les anti-loups et anti-ours". 

Une autre association, One Voice, a pointé du doigt "certains groupes armés de braconniers" qui "n'hésitent pas" à massacrer des populations de loups. Les deux associations ont fait savoir qu'elles entendaient porter plainte.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/