1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Guadeloupe : "Il faut prêter main forte" aux soignants en Outre-mer, appelle un médecin
1 min de lecture

Guadeloupe : "Il faut prêter main forte" aux soignants en Outre-mer, appelle un médecin

INVITÉ RTL - Le Dr Philippe Ailleres, médecin-urgentiste, s'est rendu en Guadeloupe vendredi à l'appel des autorités sanitaires afin de renforcer les équipes médicales locales, débordées.

Un personnel médical prend en charge un patient Covid-19 à l'unité de soins intensifs
Un personnel médical prend en charge un patient Covid-19 à l'unité de soins intensifs
Crédit : Cedrick Isham CALVADOS / AFP
Guadeloupe : Un médecin appelle à "prêter main forte" aux soignants en Outre-mer
09:59
Guadeloupe : Un médecin appelle à "prêter main forte" aux soignants en Outre-mer
09:59
Jérôme Florin & Sarah Belien

Aux Antilles, les hôpitaux sont débordés. Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu est attendu ce mardi 10 août en Guadeloupe. Il sera jeudi en Martinique où le confinement vient d'être renforcé. Une arrivée dans un climat de tension puisque des heurts ont éclaté liés aux restrictions. Le Dr Philippe Ailleres, médecin-urgentiste, est arrivé vendredi à la suite d'un appel des autorités sanitaires afin de renforcer les équipes médicales de Guyane, Martinique et Guadeloupe.

"On a un afflux de patients atteints du Covid avec des formes respiratoires plus importantes. Chaque jour ce sont des dizaines de patients qui se présentent aux urgences dont certains ont besoin de réanimation. Les capacités de réanimation étant celles d'une île de 400.000 habitants, on a besoin de créer de lits en dehors des murs habituels de cette réa", décrit le médecin sur place.

Les établissements de santé sont donc obligés de pousser les murs dans un hôpital déjà sinistré. "Tous leurs locaux ne sont pas disponibles, ce qui est donc à l'origine de toutes les déprogrammations des soins non-urgents et la création de services de soins critiques partout où c'est possible", déplore le Dr Philippe Ailleres qui parle de médecine de catastrophe.

Les soignants locaux ont besoin d'aide, Philippe Ailleres en appelle à ses collègues. "Je ne peux qu'encourager mes collègues qui entendent les messages du ministre à venir essayer de prêter main forte, car ce sont des régions particulièrement isolées et particulièrement fragiles", conclut le médecin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/