1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : reconfinée, le point sur la situation en Guadeloupe
2 min de lecture

Coronavirus : reconfinée, le point sur la situation en Guadeloupe

La région d'outre-mer entame un nouveau confinement de trois semaines pour tenter d'endiguer la reprise épidémique.

Des policiers patrouillent afin de faire respecter le confinement en Guadeloupe, le 20 mars 2020
Des policiers patrouillent afin de faire respecter le confinement en Guadeloupe, le 20 mars 2020
Crédit : Cedrick Isham CALVADOS / AFP
Victor Goury-Laffont & AFP

Couvre-feu, déplacements limités... La situation sanitaire en Guadeloupe, jugée "catastrophique" par le préfet Alexandre Rochatte, a poussé les autorités locales à remettre en place une période de confinement. Celle-ci démarrera ce mercredi 4 août à 20h et durera au moins trois semaines.

"Au dimanche 1er août 2021, la situation s'est dégradée très fortement avec un nombre de nouveaux cas égal à 3.123, alors que nous en étions à 1.764 le vendredi 30 juillet", souligne la préfecture dans son communiqué. En plus de nouveaux cas, la Guadeloupe est un département avec le plus haut niveau d'hospitalisations. 148 habitants atteints de la Covid-19 sont actuellement à l'hôpital, soit 37,4 hospitalisations pour 100.000 habitants. Les Alpes-de-Haute-Provence, département métropolitain avec le plus grand nombre d'hospitalisations, déclare un taux de 26,6 pour 100.000.

La Guadeloupe présente un taux d'incidence de 826,6 cas positifs pour 100.000 habitants au 1er août. Au niveau national, il dépassait légèrement la barre des 222 infections au 29 juillet. La directrice de l'Agence régionale de santé (ARS) de Guadeloupe, Valérie Denux, a souligné que le nombre de cas de Covid-19 avait été "multiplié par plus de 10 en 3 semaines", notant que la région "n'a jamais atteint ce taux".

Le reconfinement que va connaître la Guadeloupe n'entraînera cependant pas une interruption complète de l'activité sur l'île. Les commerces restent ouverts, ainsi que les restaurants à midi. Les bars, eux, seront tous fermés, tout comme les gymnases, stades et piscines. La présence sur la plage ne pourra pas être "statique", c'est-à-dire qu'il faudra soit se promener, soit se baigner, soit effectuer une activité sportive.

À lire aussi

La Guadeloupe présente également un faible taux de vaccination. Le 28 juillet, l'ARS signalait que seul 27,7% des majeures avaient reçu une injection contre la Covid-19. "Ces anti-vaccins qui crient pour la liberté de la Guadeloupe, sont en train de la blesser, de mettre en danger des Guadeloupéens et Guadeloupéennes qui sont leurs anciens, qui sont leurs frères, leurs sœurs. Que faisons-nous de la liberté lorsqu’on est à terre ?", s'est indignée Valérie Denux.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/