2 min de lecture Faits divers

États-Unis : "le tueur du Golden State" reconnaît plus de 60 viols et 13 meurtres

Joseph DeAngelo, 74 ans, a plaidé coupable pour des dizaines de viols et meurtres. Ses victimes avaient entre 14 et 41 ans.

Joseph DeAngelo, 74 ans, surnommé "le tueur du Golden State", a été arrêté en avril 2018.
Joseph DeAngelo, 74 ans, surnommé "le tueur du Golden State", a été arrêté en avril 2018. Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Joseph DeAngelo, surnommé "le tueur du Golden State" qui avait terrorisé la Californie dans les années 1970 et 1980, a commencé lundi 29 juin à plaider "coupable" de 13 meurtres et de dizaines de viols et autres crimes devant un tribunal de Sacramento.

Le tueur en série a passé un accord : s'il reconnaît être coupable de faits prescrits depuis longtemps (enlèvements, tentatives de meurtres, cambriolages...), il échappera à la peine de mort.

L'ancien policier (il a été renvoyé pour vol à l'étalage en 1979), qui avait écumé toute la Californie et a été appréhendé seulement en 2018 grâce à son ADN, devrait être condamné à onze peines de prison à perpétuité sans possibilité de remise de peine.

Frêle vieillard revêtu d'une combinaison orange de prisonnier, DeAngelo est entré dans la salle d'audience poussé sur un fauteuil roulant et doté, comme tous les participants, d'une visière en plexiglas. Il a répondu aux questions du juge d'une voix faible et chevrotante, acceptant sans sourciller les termes de l'accord avec la justice. Accord qui permettra d'éviter un procès long et coûteux (quelque 20 millions de dollars selon l'accusation).

Fin de la macabre série de meurtres en 1986

À lire aussi
La police judiciaire, sur les lieux de l'attaque à l'arme blanche à Paris, le 25 septembre 2020 justice
Attaque à Paris : l'enquête confiée à des juges d'instruction pour "tentative d'assassinats" terroristes

"Le tueur du Golden State" a commis cette série de crimes entre 1975 et 1986, violant une cinquantaine de femmes et tuant ou brutalisant plus d'une centaine de personnes au total. L'âge de ses victimes allait de 14 à 41 ans. La plupart de ses crimes avaient eu lieu aux alentours de Sacramento, mais certains s'étaient déroulés dans la baie de San Francisco, et tout au sud de la côte californienne, au gré de ses déménagements avec son épouse.

Il entrait par effraction la nuit chez ses victimes, parfois quand la maison était vide, se cachant et se préparant. Il agressait souvent des femmes seules lorsqu'elles dormaient ou des couples, les attachant, puis violant les femmes devant leur compagnon. Il avait aussi pour particularité de dérober des objets personnels, comme des boutons de manchette gravés d'initiales.

DeAngelo a commis son dernier meurtre en 1986 puis s'est fait discret, vivant une vie de père de famille modèle (il a trois filles) jusqu'à ce qu'on le confonde avec son ADN trente ans plus tard.

Le tueur confondu grâce à son ADN

Les prélèvements effectués sur la scène de crime ont permis aux enquêteurs de créer un profil génétique sur un site Internet permettant de retrouver des membres de sa famille biologique. C'est comme ça que la police a remonté la piste du tueur en série recherché depuis des années.

Placé sous surveillance, le "tueur du Golden State" avait été arrêté en avril 2018 devant son domicile, dans une banlieue paisible de Sacramento.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers États-Unis Tueur en série
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants