1 min de lecture Faits divers

Enseignant assassiné : une deuxième enquête ouverte pour "apologie d'acte de terrorisme"

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris en raison de la publication sur Twitter d'un message se félicitant de l'assassinat du professeur d'histoire, dans les Yvelines.

Adultes et enfants devant un collège de Conflans Saint-Honorine,, le 17 octobre 2020
Adultes et enfants devant un collège de Conflans Saint-Honorine,, le 17 octobre 2020 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Aude Solente et AFP

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris, ce samedi 17 octobre, après la publication sur Twitter d'un message se félicitant de l'attentat de ce vendredi. En effet, vendredi, un professeur d'histoire qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves du collège, a été retrouvé sans vie près d'un collège à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines.

Ce tweet, publié ce samedi, dénonçait également le fait de montrer à des élèves des caricatures de Mahomet, ce qu'avait la victime lors d'un cours sur la liberté d'expression. 
Une enquête de flagrance a été ouverte pour "apologie d'acte de terrorisme commise par le biais d'un moyen de communication".

Vendredi, après la découverte du corps, les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ).

Le coupable, un Russe tchétchène de 18 ans, Abdoullakh A., a été abattu par les policiers alors qu'il les avait violemment menacé durant son arrestation. A l'heure actuelle, neuf personnes ont été placées en garde à vue, dont quatre membres de la famille de l'assaillant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Meurtre Yvelines
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants