2 min de lecture Faits divers

Enfant jeté du Tate Modern : l'adolescent mis en cause face aux juges

VU DANS LA PRESSE - Il avait jeté un petit français de six ans, du 10e étage du Tate Modern à Londres, en août 2019. L'adolescent, atteint de troubles psychiatrique, comparait ce lundi 3 février devant les juges londoniens.

Le Tate Modern à Londres, le 5 août 2019
Le Tate Modern à Londres, le 5 août 2019 Crédit : Tolga Akmen / AFP
Marie Gingault

"Je voulais faire la Une". Voilà comment s'est justifié Jonty Bravery après avoir jeté du 10e étage du Tate Modern, un petit français âgé de six ans. L'adolescent atteint de troubles psychiatriques, comparait ce lundi 3 février devant la justice anglaise nous apprend Le Parisien.

Maintenant âgé de 18 ans, le jeune homme plaide coupable de tentative de meurtre. Un acte tragique qui s'est produit le 4 août 2019 dans ce musée qui borde la Tamise, à Londres. Sur la vidéosurveillance, on voit Jonty Bravery attraper par les pieds l'enfant qui était dans les bras de ses parents et le lancer par dessus le balcon.

Jonty Bravery souffre d'autisme, de désordre obsessionnel compulsif et d'un possible trouble de la personnalité. Il a assuré aux policiers avoir entendu des voix "qui lui disaient de tuer ou blesser quelqu'un", toujours selon le quotidien. Le jeune homme souhaitait avec cet acte, "prouver" quelque chose à "tous les idiots" qui assuraient qu'il n'avait aucun problème mental.
Après avoir lancé par le petit garçon par dessus le balcon, l'adolescent perturbé s'est rendu à un des cadres du musée : "Je crois que j’ai commis un meurtre, je viens de lancer quelqu'un depuis le balcon", avoue alors Jonty Bravery.

Au moments de faits, le jeune homme était libéré sous caution, après avoir agressé son propre aide-soignant lors d'un séjour à Brighton. Il se trouve depuis mi-octobre dans un établissement psychiatrique sous haute sécurité dans les nord-ouest de la capitale anglaise.

Le petit garçon sur la voie de la guérison

À lire aussi
Des poussins (Illustration). faits divers
Nord : 20.000 poussins meurent dans l'incendie d'un élevage à Merville

Le petit français est lui aussi toujours hospitalisé en France, après ce tragique événement. Lors de sa chute, il a atterri au 5e étage du musée. Après une hémorragie cérébrale profonde et de nombreuses fractures de la colonne vertébrale et des jambes, il a passé deux moins en soins intensifs au Royaume-Uni. 

Ses parents ne perdent pas espoir quant à la guérison de leur fils : "Notre fils progresse, il peut maintenant manger de la purée. Nous espérons qui'il sera capable de boire bientôt, d'abord avec une paille. Il ne peut pas utiliser son bras droit mais il peut ouvrir sa main gauche quand on lui demande", ont-ils déclaré.

Une cagnotte a été lancée par une inconnue pour aider les parents à payer les frais médicaux de leur fils et atteint presque les 200.000€ de dons. Les parents postent régulièrement des messages pour informer de l'état de leur garçon. Récemment ils ont publié une bonne nouvelle, leur fils recommencerait à parler, seulement quelques syllabes mais cela donne de l'espoir quant à sa guérison.

En plaidant coupable, Jonty Bravery évite le procès, un moment qui aurait surement été très douloureux pour les proches de l'enfant. La condamnation de l'adolescent sera connue prochainement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Londres Psychologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants