1 min de lecture Faits divers

Dordogne : le détenu évadé appelle les gendarmes à cause du froid

VU DANS LA PRESSE - Un détenu d'une prison en Dordogne, qui avait obtenu une permission de deux jours mais n'était pas rentré, a été retrouvé frigorifié à un arrêt de bus, jeudi 24 décembre.

À Mauzac, les détenus dorment dans de petits pavillons dont ils ont la clef
À Mauzac, les détenus dorment dans de petits pavillons dont ils ont la clef Crédit : Cindy Hubert pour RTL
Gaétan Trillat

Sa cavale n'aura duré qu'une journée. Un détenu de la prison de Mauzac, en Dordogne, a appelé les gendarmes le soir du réveillon de Noël, alors qu'il se trouvait à un arrêt de bus dans un village de Gironde, pour qu'ils le ramènent en cellule.

L'homme, âgé de 40 ans, avait bénéficié d'une autorisation de sortie de deux jours dans le cadre d'un projet de réinsertion, raconte Sud Ouest. Hébergé dans un hôtel de l'agglomération de Bordeaux, il devait regagner le centre de détention le 23 décembre, ce qu'il n'a pas fait.

Le lendemain, à l'heure du réveillon de Noël, il se trouvait à Campugnan, petit village à 60 kilomètres au nord de Bordeaux. Transi de froid, il s'est résigné à appeler la gendarmerie, leur expliquant qu'il n'avait pas de moyen de locomotion pour rejoindre la Dordogne. Il a été placé en garde à vue pour évasion et raccompagné au centre de détention de Mauzac, une prison au régime "semi-ouvert", où il purge une peine jusqu'en 2024 pour une raison qui n'a pas été communiquée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Évasion Dordogne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants