1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. DOCUMENT RTL/M6 - Affaire Maëlys : "C'est un dossier unique dans une vie", témoigne la juge
2 min de lecture

DOCUMENT RTL/M6 - Affaire Maëlys : "C'est un dossier unique dans une vie", témoigne la juge

Gaëlle Bardosse, la juge d'instruction qui pendant quatre ans, assistée de deux autres collègues, a dirigé toutes les investigations dans l'affaire Maëlys, se confie pour la première fois. Elle raconte son face-à-face avec Nordahl Lelandais.

Gaëlle Bardosse, juge d’instruction qui a dirigé pendant quatre ans les investigations dans le dossier Maëlys
Gaëlle Bardosse, juge d’instruction qui a dirigé pendant quatre ans les investigations dans le dossier Maëlys
Crédit : Thomas Pueyo / RTL
DOCUMENT RTL/M6 - Affaire Maëlys : "C'est un dossier unique dans une vie", témoigne la juge
00:01:15
DOCUMENT RTL/M6 - Affaire Maëlys : la juge se confie pour la première fois
00:05:30
Serge Pueyo - édité par Sylvain Zimmermann
Je m'abonne à la newsletter « Infos »

C'est un témoignage exceptionnel sur une affaire criminelle hors norme qui a passionné toute la France. Gaëlle Bardosse, 51 ans, la juge d'instruction qui pendant quatre ans, assistée de deux autres collègues, a dirigé toutes les investigations dans l'affaire Maëlys, s'exprime pour la première fois.

Il y a un an, Nordahl Lelandais a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys, 8 ans, lors d'une soirée de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) le 27 août 2017.

Cette juge, pugnace et déterminée, revient sur son face-à-face avec Nordahl Lelandais, et sur la découverte de la minuscule trace de sang qui a fait craquer l'ex-militaire. Elle évoque "le tourbillon", "la pression infernale", qu'elle a vécus.

Le 3 septembre 2017, à l'issue de sa garde à vue Nordahl Lelandais est présenté à la juge Gaëlle Bardosse. "Lors de son interrogatoire, il va tout nier. La veille, j'avais reçu le résultat d'une expertise révélant que l'ADN de Maëlys avait été retrouvé sur le bouton d'allumage des phares de son véhicule. Malgré cela, il continue à contester", raconte-t-elle.

À lire aussi