1 min de lecture Tarn

Disparition de Delphine Jubillar : "Laissez-moi tranquille", réclame son mari sur Facebook

VU DANS LA PRESSE - Cédric Jubillar est sorti du silence ce vendredi 30 avril après avoir été entendu par la juge d'instruction, demandant sur Facebook de le laisser "tranquille".

Cédric Jubillar, époux de Delphine Jubillar, participe à une battue organisée par des gendarmes le 23 décembre 2020, à la recherche de sa femme disparue depuis le 15 décembre, à Cagnac (Tarn).
Cédric Jubillar, époux de Delphine Jubillar, participe à une battue organisée par des gendarmes le 23 décembre 2020, à la recherche de sa femme disparue depuis le 15 décembre, à Cagnac (Tarn). Crédit : Fred SCHEIBER / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

Les enquêteurs n'ont toujours aucune trace de Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans disparue le 16 décembre dernier. Ce vendredi 30 avril, son mari, Cédric Jubillar a été entendu par une juge d'instruction "en qualité de partie civile" a précisé son avocat. Habituellement très discret, il est sorti de son silence sur les réseaux sociaux pour réclamer de la tranquillité.

"Bonsoir à vous je tiens à remercier tous ceux qui m'ont envoyés des messages auxquels je n'ais pas répondu..... effectivement j'ai bien était auditionné.... donc maintenant.. les curieux.... vous savez quoi.... allez faire votre vie fictive ailleurs et laisser moi tranquille.... merci...", a écrit Cédric Jubillar dans une publication Facebook repérée par Midi Libre.

Le mari de Delphine Jubillar a posté ce message quelques heures après avoir été entendu par une juge d'instruction. "La qualité de partie civile de mon client a été confirmée et aucune mise en cause n'est envisagée", a tenu à préciser son avocat Me Jean-Baptiste Alary après son audition. "C'est la seule manière de connaître l'évolution de la procédure, la plus grosse difficulté partagée par les proches, c'est qu'on ne sait rien, c'est terrible de ne rien savoir", a-t-il également indiqué.

Delphine et Cédric Jubillar étaient en instance de divorce au moment de sa disparition. C'est le mari qui avait signalé aux gendarmes la disparition de Delphine Jubillar dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre. Début janvier, le mari de la jeune femme, père de leurs deux enfants, de 6 ans et un an et demi, s'est constitué partie civile.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tarn Enquête Police
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants