1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Delphine Jubillar : l'avocat du mari dénonce "une communication verrouillée" autour de l'enquête
2 min de lecture

Delphine Jubillar : l'avocat du mari dénonce "une communication verrouillée" autour de l'enquête

L'avocat de Cédric Jubillar a dénoncé une incertitude "insupportable" et "une communication extrêmement verrouillée" autour de l'enquête. Il réclame que son client soit rapidement auditionné.

Delphine Jubillar, portée disparue dans le Tarn depuis le 15 décembre 2020
Delphine Jubillar, portée disparue dans le Tarn depuis le 15 décembre 2020
Crédit : Archives personnelles
Florise Vaubien

Delphine Jubillar, une infirmière âgée de 33 ans, a disparu il y a plus de deux mois, à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Pour l'heure, l'enquête ouverte pour "enlèvement et séquestration" n'a pas permis de confondre un suspect, explique Ouest France. L'avocat du mari de la disparue, Cédric, demande que son client soit rapidement entendu par les enquêteurs. D'après lui, l'incertitude de l'avancée de l'enquête devient "insupportable"

"Si on doit être mis en cause, qu'on le soit, si on doit être auditionné en tant que partie civile, qu’on le soit, et si on doit être auditionné en tant que témoin assisté, qu'on le soit. Mais cette incertitude dans laquelle on nous place est insupportable (…) Qu'on lui donne une place, quelle qu'elle soit", a déclaré Me Jean-Baptiste Alary dans les colonnes du journal Actu Toulouse

L'avocat pointe du doigt "une communication extrêmement verrouillée" autour des investigations et n'a toujours pas accès au dossier. De même pour les deux avocats des proches de Delphine Jubillar, qui se sont portés partie civile et qui n'ont pas été auditionnés. 

"Le crime parfait, cela n'existe pas"

"Soit les enquêteurs sont en train de tisser une toile, et d'étayer une théorie qu’ils avaient jusque-là dégagée, soit ils ne parviennent pas à obtenir d’éléments probants, et là, c’est inquiétant", poursuit Me Alary, qui assure que son client "se tient à la disposition de la justice". 

À lire aussi

Toutefois, du côté de la défense des proches de Delphine Jubillar, les avocats se sont montrés "plus confiants". Interrogé par France Bleu Occitanie, Me Laurent Nakache-Haarfi "reste persuadé qu'on va finir par trouver". "Le crime parfait, cela n'existe pas. Surtout dans de tels dossiers, surtout de nos jours", a-t-il dit. "On suppose qu'il y a des suspects, ou du moins on l'espère. Car si au bout de trois mois il n'y en a pas, il n'y en aura jamais", juge pour sa part son confrère Me Philippe Pressecq.

De nombreuses rumeurs courent sur une éventuelle culpabilité de Cédric Jubillar, qui a lui-même signalé aux gendarmes la disparition de son épouse dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Des accusations dénoncées par sa mère sur une page Facebook dédiée aux recherches. Elle a rappelé que cette page "est un groupe de soutien, pas une gendarmerie, ni un bureau de juge et encore moins un tribunal". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/