1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Coronavirus : un influenceur soupçonné d'avoir détourné plus de 5,8 millions d'aides
2 min de lecture

Coronavirus : un influenceur soupçonné d'avoir détourné plus de 5,8 millions d'aides

VU DANS LA PRESSE - Actif sur Snapchat, Instagram et YouTube, l'influenceur français nommé "PA7" aurait détourné plus de 5 millions d'euros du fond d'aides destinées aux entreprises impactées par la crise sanitaire. Aujourd'hui en prison, il n'est pas le seul visé par l'enquête.

L'influenceur français nommé "PA7" aurait détourné plus de 5 millions d'euros du fond d'aides destinées aux entreprises pour la gestion de la crise sanitaire.
L'influenceur français nommé "PA7" aurait détourné plus de 5 millions d'euros du fond d'aides destinées aux entreprises pour la gestion de la crise sanitaire.
Crédit : Capture d’écran du compte Intagram @paulantony7
Lison Bourgeois

"Tu envoies un message sur WhatsApp, on répond à tes questions, on monte ton dossier. C'est carré. Let's go for the show", aurait assuré l'influenceur à ses interlocuteurs par une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. 

Selon le quotidien Le Parisien, @PaulAntony7 menait une opération minutieuse pour récupérer de l'argent provenant du fonds de solidarité. Lorsqu'un internaute le contactait, il récupérait alors ses identifiants du site des impôts et déposait une demande de fonds de solidarité à son nom. Par la suite, il remplaçait son secteur d'activité par un de ceux qui sont éligibles aux aides Covid, comme par exemple la restauration ou le spectacle. 

Par ailleurs, le chiffre d'affaires de la société en 2019 était aussi augmenté pour que la perte de revenus liée à la pandémie soit crédible. Les clients de l'influenceur devaient alors verser à ce dernier 30 et 50% du montant de l'argent. Mais "PA7" ne se serait pas arrêté là selon le quotidienpuisqu'il aurait blanchi ses gains à l'aide de réseaux complexes de sociétés-écrans.

Expulsé de Dubaï et en prison depuis fin août

Le jeune parisien de 24 ans suivi par 62 000 abonnés est silencieux depuis un mois sur les réseaux sociaux. Selon les informations du Parisien, le jeune homme aurait discrètement quitté le sol de Dubaï après avoir été expulsé par les autorités locales. Arrivé à Paris, ce dernier a été mis en examen dès le lendemain pour "escroquerie en bande organisée" et "blanchiment aggravé"

À lire aussi

Il est soupçonné d’avoir détourné, selon des estimations encore très partielles, au moins 5,8 millions d’euros d’aides d’État liées à la pandémie de coronavirus. Il aurait utilisé un montage réfléchi ainsi que sa notoriété sur Internet pour toucher des sommes du fonds de solidarité (FDS), ce dispositif mis en place en urgence par l’État pour soutenir les entreprises impactées par la crise sanitaire. 

"Quoiqu’il ait fait et qu’on peut lui reprocher, il n’est pas le bénéficiaire principal des sommes versées, mais seulement d’une commission

Avocate de PaulAntony au journal La Parisien.

En analysant les connexions au site des impôts, les enquêteurs identifient 657 autoentrepreneurs et gérants qui auraient fait appel au calcul organisé par "PA7". Cela représente plus de 22 millions d’euros de demandes d’aides pour au moins 5 806 592 euros réellement versés par l’État. Selon les sources policières du Parisien, ce chiffre est très certainement minoré.

L’ampleur de la fraude n'impacte pas seulement l'influenceur, mais tous les bénéficiaires illégaux du fonds de solidarité. En effet, compte tenu du mode opératoire, l'hypothèse du citoyen qui pensait agir de façon honnête semble peu envisageable pour l'avocate de "PA7". Le Trésor public est aujourd'hui chargé de contacter rapidement ces individus pour un rapide remboursement. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/