1 min de lecture Économie

Coronavirus : Le Maire annonce le maintien du fonds de solidarité en mai, puis du "sur-mesure"

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Économie et des Finances a présenté un plan d'adaptation du fonds de solidarité en vue du déconfinement et de la réouverture des commerces non-essentiels.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Bruno Le Maire est l'invité d'Alba Ventura Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Marie Zafimehy

"Le maître mot pendant cette sortie de crise c'est l'accompagnement". Invité de RTL lundi 3 mai, Bruno Le Maire a détaillé le plan d'aide destiné aux entreprises, et en particulier aux commerces non-essentiels, en vue du déconfinement. 

Selon le calendrier prévu par l'exécutif, les commerces non-essentiels, les bars, les restaurants et les lieux de culture pourront rouvrir à partir du 19 mai. Pour autant, les conditions d'accès au fonds de solidarité ne changeront pas. "Nous garderons l'intégralité du fonds de solidarité pour le mois de mai", a annoncé Bruno Le Maire. 

C'est à partir de début juin que les règles seront adaptées. Certains commerces, qui resteront fermés comme les discothèques, pourront encore bénéficier de l'intégralité des aides. Pour les autres, il s'agira d'appliquer du "sur-mesure qui tient compte de la situation de chacun", a précisé Bruno Le Maire. 

C'est aussi une incitation à la réouverture

Bruno Le Maire
Partager la citation

Ainsi, il faut aujourd'hui justifier d'une perte de 50% de chiffre d'affaires pour avoir accès au fonds de solidarité. À partir de juin, si vous êtes à la tête d'une entreprise vous pourrez avoir accès au fonds de solidarité "quelle que soit votre perte de chiffre d'affaires", a assuré le ministre de l'Économie tout en expliquant que le montant d'indemnisation sera redéfini avec les professionnels. "C'est aussi une incitation à la réouverture", a-t-il ajouté.

À lire aussi
vaccin
Pass sanitaire : les personnes déjà infectées à la Covid-19 pourront en bénéficier sous conditions

À partir du mois de juin, a expliqué Bruno Le Maire, concernant les montants d'indemnisation, "il y aura une dégressivité en fonction du retour à la normale sur trois mois, juin, juillet août". Enfin, dernière échéance à la fin du mois d'août : "Avec tous les professionnels, nous verrons s'il y a encore besoin des aides complémentaires".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Entreprises Commerce
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants