1 min de lecture Énergie

Compteur Linky : "Un espion à domicile", fustige un avocat

INVITÉ RTL - À l’initiative de l'action collective qui a réuni près de 12.500 signatures pour s'opposer au compteur Linky, l'avocat Me Christophe Lèguevaques estime que "le compteur espionne le mode de consommation des utilisateurs".

Yves Calvi 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Enedis : une action collective en justice lancée contre le compteur Linky Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL édité par Quentin Marchal

Le compteur Linky continue de cristalliser beaucoup de colère et d'appréhension de la part de nombreux Français. Pour faire respecter le refus du compteur communicant Linky, des avocats s’apprêtent à lancer une action collective devant le tribunal judiciaire contre Enedis après avoir réuni près de 12.500 signatures de citoyens opposés à ce produit.

C'est notamment le cas de Me Christophe Lèguevaques, avocat et créateur de la plateforme MySmartCab, qui permet d'entreprendre des actions collectives de la part des consommateurs, et qui estime qu'il est primordial de "permettre aux consommateurs de voir leur liberté de choix respectée".

Selon lui, les Français sont harcelés par Enedis qui "leur envoie un grand nombre de messages téléphoniques, des salariés qui se présentent chez eux pour installer le compteur et des courriers". Il ajoute qu'ils "essayent de violer le domicile des personnes en ne respectant pas leur choix".

"Une rupture de l'égalité des droits"

Cette attaque en justice contre le compteur s'explique par deux principaux arguments : "le premier concerne la santé et une minorité de personnes, les "électro-sensibles", qui sont impactées par les ondes et le courant porteur en ligne (CPL) présents dans les compteurs Linky [...] et ensuite il y a les data, qui concerne plus de monde, et le compteur espionne le mode de consommation des utilisateurs pour vendre ces informations à des compagnies d'assurance ou pharmaceutique".

À lire aussi
Une voiture à hydrogène (illustration) transition énergétique
Environnement, énergie : pourquoi l’Europe veut investir dans l’hydrogène

Il explique que cette initiative est "obligatoire" parce qu'Enedis est "une émanation d'EDF, qui lui-même est en relation très forte avec l'État". Me Christophe Lèguevaques déplore que "parmi les points sensibles dans ce dossier, on a une rupture de l'égalité des droits entre les consommateurs et Enedis".

La pétition mise en ligne au mois de novembre qui a déjà rassemblé près de 12.500 signatures, dont 82% devraient suivre l'action collective selon un sondage, permet à tous les consommateurs de se joindre à cette action.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Énergie Consommation électrique Électroménager
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants