1 min de lecture Connecté

Les compteurs Linky sont trop gourmands en données personnelles

La Cnil épingle EDF et Engie pour des manquements dans la collecte des données des compteurs Linky. L'institution presse les deux groupes de se conformer au RGPD au plus vite, sans quoi elle prononcera des sanctions.

Linky, le compteur électrique intelligent.
Linky, le compteur électrique intelligent. Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et AFP

Les compteurs Linky sont trop friands de vos données personnelles. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a annoncé ce mardi 11 février la mise en demeure d'EDF et d'Engie pour "non-respect de certaines conditions de recueil du consentement concernant les données des compteurs communicants" Linky. 

Sur la base d'une série de contrôles menés chez les deux entreprises, le gendarme des données personnelles fonde sa mise en demeure sur deux griefs majeurs. EDF et Engie "recueillent effectivement un consentement auprès de leurs utilisateurs" mais il "n'est ni spécifique ni suffisamment éclairé", estime la Cnil.

Si les deux groupes français "ont globalement défini des durées de conservation" des données, les vérifications ont révélé qu'elles sont "parfois trop longues au regard des finalités" pour lesquelles les données sont conservées, relève également l'institution.

Ces données de consommations fines peuvent révéler des informations sur la vie privée des clients, comme les heures de coucher et de lever, les périodes d'absences du domicile ou le nombre de personnes présentes dans le logement, rappelle la Cnil, qui juge essentiel que les clients puissent garder la maîtrise de ces informations.

À lire aussi
L'application Airbnb sur smartphone tourisme
Airbnb veut équiper les locations de détecteurs de bruit pour empêcher les fêtes sauvages

La Cnil donne trois mois à EDF et Engie pour corriger le tir. Dans le cas contraire, elle pourra saisir la formation restreinte de la CNIL, chargée de sanctionner les manquements au RGPD, afin que, le cas échéant, soit prononcée une sanction. EDF a fait savoir sur Twitter que l'entreprise s'engageait à apporter les corrections demandées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Linky EDF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants