1 min de lecture Faits divers

Chevaux mutilés : des intrus mis en fuite à quatre reprises en Loire-Atlantique

VU DANS LA PRESSE - À Brains, non loin de Nantes, des individus qui voulaient visiblement s'en prendre à des chevaux ont été mis en fuite à quatre reprises par des habitants.

Chevaux mutilés : "20 à 25 % des cas" sont incontestablement d'origine humaine (illustration)
Chevaux mutilés : "20 à 25 % des cas" sont incontestablement d'origine humaine (illustration) Crédit : ADRIAN DENNIS / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Les propriétaires de chevaux peinent actuellement à dormir sur leurs deux oreilles alors que dans les prés de nombreuses régions de France, des équidés sont agressés, mutilés et parfois tués par des individus pas encore identifiés. Quatre nuits d'affilée, des individus ont été mis fuite à Brains (Loire-Atlantique) par des habitants, rapporte France 3

Ce sont des propriétaires de chevaux puis des jeunes qui ont fait fuir les suspects qui rôdaient près des parcs à chevaux. Ils ont aperçu une fois un drone survolant un pré. Selon la télévision locale, environ 2.000 chevaux sont au pré aux alentours de la commune, située à une vingtaine de kilomètres de Nantes. 

Des habitants s'organisent pour maintenir une surveillance active régulière autour des bêtes. Les propriétaires de chevaux ont été joints et prévenus par la commune. "Le mieux que l'on puisse faire c'est de veiller sur nos animaux (...). Pour le moment on a réussi à les mettre en fuite mais ça ne veut pas dire qu'ils ne vont pas réussir à agir", prévient la maire Laure Beslier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Loire-Atlantique Chevaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants