1 min de lecture Faits divers

Chevaux mutilés : un numéro gratuit mis en place pour les propriétaires

Le ministre de l'Agriculture annonce vouloir aider et épauler les propriétaires de chevaux, dont l'inquiétude grimpe.

Ancien ministre de la Ville et du logement, Julien Denormandie a hérité du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation
Ancien ministre de la Ville et du logement, Julien Denormandie a hérité du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Jérémy Billault

Julien Denormandie répond à l'inquiétude des propriétaires de chevaux. Face à un nombre croissant de cas de chevaux retrouvés mutilés aux quatre coins du pays depuis plusieurs semaines, le ministre de l'Agriculture annonce la création d'un numéro gratuit pour répondre aux propriétaires.

Le 0800 738 908 est un numéro gratuit "destiné à tous les propriétaires de chevaux" qui auraient des inquiétudes ou des interrogations. Il est disponible dès ce mercredi 9 septembre au matin. Une équipe sera mobilisée pour répondre aux attentes des agriculteurs, éleveurs ou simples propriétaires. 


"J'entends la peur, la crainte,le désarroi des propriétaires de chevaux. Nous allons mettre en place une équipe de 15 personnes, 15 spécialistes qui dépendent de l'Institut français du cheval, qui vont répondre" à ce numéro de téléphone "qu'on ouvre à partir de ce matin", explique Julien Denormandie au micro de Franceinfo.

On a une situation inacceptable face à des actes de cruauté absolument ignoble.

Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture
Partager la citation

Le ministre précise que ce numéro "est destiné à tous les propriétaires de chevaux pour répondre à leurs questions, pour les accompagner dans les mesures de protection, pour également leur apporter un soutien, parfois même psychologique, face à cette angoisse et cette peur". 

À lire aussi
Jérémie Bréaud, le maire de Bron est menacé de décapitation. menaces
Menacé de décapitation, le maire de Bron sera bientôt placé sous protection

Car les actes de barbarie se multiplient à l'encontre des équidés, au point que plus de 150 enquêtes sont actuellement en cours dans toute la France, dans près de la moitié des départements. "On a une situation inacceptable face à des actes de cruauté absolument ignobles" et "des services et des moyens importants d'enquête sont sur le terrain", assure le ministre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Chevaux Agriculture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants