1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Beau-père accusé d'inceste : "Les enfants sont en sécurité", assure l'avocate de la mère
2 min de lecture

Beau-père accusé d'inceste : "Les enfants sont en sécurité", assure l'avocate de la mère

Marc Martin s'est vu retirer ses enfants, qu'il ne voulait pas rendre à leur mère depuis 3 ans alors que le beau-père est soupçonné d'inceste et de violences. Une décision de la justice qui a été justifiée par l'avocate de la mère auprès de RTL.

Des élèves accompagnés de leurs parents se rendent à l'école (photo d'illustration)
Des élèves accompagnés de leurs parents se rendent à l'école (photo d'illustration)
Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Le père soupçonné de les avoir enlevés, des enfants ont confiés au beau-père accusé d'inceste
01:32
Patrick Isson - édité par Julien Vattaire

La justice a tranché en sa défaveur. Marc, un habitant de Saint-Pargoire, dans l'Hérault, a vu ses enfants lui être retirés et confiés à leur mère, jeudi 9 septembre, à la sortie de l'école. Une décision que conteste fermement le père de famille, inquiet pour ses enfants alors que le nouveau compagnon de son ex-femme est soupçonné d'inceste et de violences. Au total, 14 plaintes ont déjà été déposées à son encontre.

Jointe par RTL, l'avocate de la maman assure que le droit a été respecté. La juge des affaires familiales aurait décidé de rendre les enfants à leur mère après avoir pris au compte que le père avait, par le passé, tenté d'enlevé ses enfants, qui vivaient finalement avec lui depuis trois ans. 

Pour la défense de la mère, la décision est donc logique même si le beau-père est accusé de viols incestueux. "Quelle que soit la personne dont vous parlez, en tout état de cause, on ne peut pas se faire justice soi-même. Il y a des limites à ne pas dépasser", a-t-elle assuré à RTL, ajoutant que "les enfants sont en totale sécurité" avec leur maman.  

Le père veut rencontrer le ministre de la Justice

Mais, le papa, Marc Martin, a décidé de contre-attaquer. Selon lui, ses enfants sont en danger. Il souhaite, dès ce lundi, rencontrer le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti
à Montpellier. Dans le pire des cas, il souhaite trouver une autre solution pour les enfants

À lire aussi

"Cette situation aurait pu être évitée dans le sens où les enfants peuvent être placés en famille d'accueil où il n'y a pas de danger. C'était le plus logique à faire, et non les remettre avec leur maman où quelqu'un accusé d'inceste vit là-bas", regrette le père de famille. Désormais, ce papa est extrêmement inquiet. D'autant plus que, depuis jeudi 9 septembre et le départ de son fils et de sa fille, il est sans nouvelles de ses enfants

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/