1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Aubervilliers : des employés de GIFI agressés par des clients

Aubervilliers : des employés de GIFI agressés par des clients

VU DANS LA PRESSE - Des salariés d'un magasin GIFI d'Aubervilliers ont été agressés ce samedi car ils ont refusé de vendre des produits non-essentiels.

Un magasin GIFI (illustration)
Un magasin GIFI (illustration)
Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste

Depuis l'annonce du confinement, le gouvernement a ordonné la fermeture de tous les commerces non-essentiels. Certains ont pu rester ouverts, mais ont dû fermer leurs rayons de produits non-essentiels, comme c'est le cas des magasins GIFI. Ce samedi 31 octobre, trois salariés de l'enseigne à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) ont été agressés car ils ont justement refusé de vendre ces produits non-essentiels.

L'incident raconté par France Bleu, s'est déroulé au magasin GIFI du centre commercial Le Millénaire à Aubervilliers, ce samedi. Les employés de ce magasin avaient la consigne de ne vendre que des produits essentiels, d'après une liste reçue par leur direction. Or, dans les rayons du magasin, aucune bâche, barrière ou indication. Les clients se sont donc servis dans les rayons comme à leur habitude et c'est une fois arrivés en caisse que le litige a eu lieu. 

Selon France Bleu, la situation s'est tendue lorsque les employés ont expliqué aux clients ne pas pouvoir les encaisser. "Ma responsable s'est fait cracher dessus, ils ont poussé une autre collègue. En plus de ça, il y a des gens qui ont commencé à voler dans le magasin, ma collègue a essayé de les arrêter, elle s'est fait insulter", explique une employée au média local.

Des vigiles dès mercredi

À la suite de cette agression, cinq salariés du magasin ont fait valoir leur droit de retrait lundi. Ils demandent que les rayons concernés soient distinctement inaccessibles et réclament la présence d'un vigile à l'entrée du magasin. Contacté par France Bleu, le porte-parole de GIFI, Didier Pitelet a affirmé que "chaque magasin d'Île-de-France en zone sensible aura un vigile pour assurer la sécurité dès ce mercredi" 4 novembre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/