1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. Confinement : la liste des rayons qui ferment dans les grandes surfaces

Confinement : la liste des rayons qui ferment dans les grandes surfaces

Le gouvernement a publié mardi 3 novembre un décret précisant les rayons qui vont devoir fermer par souci "d'équité" avec les petits commerces. Le gouvernement concède une "tolérance jusqu'à mercredi" pour l'application de ces nouvelles règles.

Une personne fait ses courses dans un supermarché (Illustration).
Une personne fait ses courses dans un supermarché (Illustration).
Crédit : AFP / Archives, Rémy Gabalda
Confienement : quels rayons vont devoir fermer dans les supermarchés ?
01:33
L'Eco and You - Martial You
Martial You
Journaliste

Les "produits de toilette, d'hygiène, d'entretien et de puériculture" : le gouvernement a précisé mardi 3 novembre au matin la liste des produits que les grandes surfaces peuvent continuer à vendre pendant le confinement, en plus de ceux déjà considérés comme essentiels.

Dans un décret précisant un précédent décret, paru au Journal officiel, le gouvernement indique que les centres commerciaux et grandes surfaces "ne peuvent accueillir du public que pour les activités" qui étaient déjà autorisées, notamment l'alimentaire, les journaux et papeterie, les matériaux de construction ou la quincaillerie, "ainsi que pour la vente de produits de toilette, d'hygiène, d'entretien et de produits de puériculture". 

En outre, "lorsque les circonstances locales l'exigent, le préfet de département peut limiter le nombre maximum de clients pouvant être accueillis dans ces établissements", précise le texte. Le gouvernement a laissé une "tolérance" jusqu'à mercredi pour l'application de la mesure. 

Les rayons qui vont fermer

Les rayons de produits culturels (livres, CD, DVD, jeux vidéos)
Les rayons jouets
Les rayons textiles et habillement
Les rayons bijouterie
Les rayons décoration et arts de la table
Les rayons électroménager
Les rayons fleurs
Les rayons mobilier

Une part importante de chiffre d'affaires

À lire aussi

Tous ces secteurs considérés comme "non-essentiels" représentent 20% du chiffre d’affaires des grandes surfaces en moyenne (15% pour un supermarché et 25% pour un hypermarché). À cette période de l'année, soit quelques semaines avant Noël, les jouets seuls équivalent à 40% des ventes en produits non-alimentaires, et on dépasse les 50% si on y ajoute les produits culturels.

L'ambiguïté persiste

Malgré ces précisions, certains produits sont sujets à l'ambiguïté : les sous-vêtements par exemple sont officiellement considérés comme du textile, et leur vente est interdite. Pourtant certains professionnels les classent dans la catégorie "hygiène et soin" qui elle est autorisée à la vente. 

De la même manière, on a intégré le maquillage au rayon de "l'hygiène" au même titre que le dentifrice, et la puériculture à la liste des produits autorisés. On peut trouver aussi du petit matériel de bricolage, comme les perceuses ou même tout ce qui touche à l'automobile comme les essuies-glace et le polish. Tout ceci est considéré comme essentiel au même titre que les produits alimentaires et l'informatique.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/