1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentat sur les Champs-Élysées : 10 ans de prison pour l'homme qui avait vendu l'arme au terroriste
2 min de lecture

Attentat sur les Champs-Élysées : 10 ans de prison pour l'homme qui avait vendu l'arme au terroriste

Les juges ont en revanche écarté la qualification de terroriste concernant Nouredine Allam, 31 ans, le principal accusé du procès.

Le portrait de Xavier Jugelé, le policier tué dans l'attaque terroriste sur les Champs-Élysées le 20 avril 2017.
Le portrait de Xavier Jugelé, le policier tué dans l'attaque terroriste sur les Champs-Élysées le 20 avril 2017.
Crédit : Thibault Camus / POOL / AFP
louis
Louis Chahuneau
Journaliste

L'un des principaux accusés dans l'assassinat du policier Xavier Jugelé, en 2017, a été condamné à 10 ans de prison ce jeudi 17 juin. Nourredine Allam, 31 ans, était accusé d'avoir permis à l'assaillant Karim Cheurfi de "concrétiser son projet terroriste" en lui vendant le fusil d'assaut utilisé lors de l'attaque du 20 avril 2017 sur les Champs-Élysées, à Paris. En revanche, la qualification de terroriste a été écartée par les juges.

La cour d'assises spéciale de Paris a estimé que le "simple fait de vendre une arme à un individu dangereux susceptible de tuer des policiers ne suffisait pas à caractériser la qualification terroriste". Ils ont aussi jugé que Nourredine Allam, condamné pour association de malfaiteurs criminelle, avait "les moyens" de savoir que Karim Cheurfi projetait de tuer des policiers.

Selon l'accusation, le projet de Karim Cheurfi était connu dans son quartier de Chelles (Seine-et-Marne), où habitait aussi Nourredine Allam, et il avait été condamné en 2005 à 15 ans de prison pour tentative d'assassinats sur des policiers. La cour a également estimé que l'assassinat perpétré par Karim Cheurfi relevait d'un projet terroriste même si ce dernier "a pu apparaître comme un déséquilibré".

Deux autres hommes condamnés à de la prison

Trois autres hommes comparaissaient au côté de Nourredine Allam. Yanis Aidouni et Mohamed Bouguerra ont été respectivement condamnés à six ans et cinq ans d'emprisonnement pour lui avoir vendu la kalachnikov. Le ministère public avait requis une peine de huit ans de prison à leur encontre. Yanis Aidouni était poursuivi pour acquisition, détention et cession d'arme, Mohamed Bouguerra pour détention et cession.

À lire aussi

Dans la soirée du 20 avril 2017, Karim Cheurfi avait ouvert le feu au fusil d'assaut sur un fourgon de policiers sur les Champs-Élyséess, tuant le conducteur, Xavier Jugelé, et blessant deux autres fonctionnaires ainsi qu'une passante. Le terroriste avait été abattu par la police, mais son attentat avait remis la question du jihadisme au centre de la campagne électorale à trois jours du premier tour de l'élection présidentielle de 2017.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/