1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentat à Strasbourg : le profil de Chérif C. se précise
2 min de lecture

Attentat à Strasbourg : le profil de Chérif C. se précise

Le tueur présumé s'appelle Chérif C., a 29 ans et est connu des services de police et de justice pour des faits de droit commun et faisait l'objet d'une fiche S.

Strasbourg : des policiers patrouillent au lendemain de l'attaque de mardi 11 décembre 2018
Strasbourg : des policiers patrouillent au lendemain de l'attaque de mardi 11 décembre 2018
Crédit : Patrick HERTZOG / AFP
Fusillade à Strasbourg : le procureur s'exprime
07:54

Le profil de l’auteur présumé de la fusillade de Strasbourg se précise. Rémy Heitz, le procureur de la République de Paris, dont la section antiterroriste enquête sur les faits, a tenu une conférence de presse ce mercredi 12 décembre à la mi-journée et a donné des détails sur l'auteur présumé des faits.

Le suspect se nomme Chérif C., il a 29 ans et est né le 24 février 1989 à Strasbourg, selon les précisions du procureur. "Il est très connu des services de police et de justice pour des faits de droit commun", notamment pour vols et violence, a ajouté Rémy Heitz.

Son casier judiciaire comporte 27 condamnations pour des faits commis principalement en France, mais aussi en Allemagne et en Suisse. Chérif C. a été incarcéré à plusieurs reprises.

La rédaction vous recommande

Lors de l’un de ses passages en prison en 2015, il s’est fait connaître de l’administration pénitentiaire pour radicalisation ainsi que pour son attitude prosélyte. C’est pourquoi il était inscrit au fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Il s'agit d'un fichier qui recense uniquement les individus radicalisés. L'auteur présumé des faits était également fiché S (pour "sûreté de l'État"). "Dans ce cadre, il était suivi par les services de la DGSI", a indiqué le procureur de Paris. 

4 de ses proches en garde à vue

À lire aussi

Le suspect n’a toujours pas été interpellé, seuls 4 de ses proches ont été placés en garde-à-vue dans la nuit de mardi à mercredi. 

Cette attaque, survenue mardi 11 décembre dans la soirée, a fait 3 morts et 13 blessés selon un bilan provisoire de la préfecture. Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête de flagrance pour "assassinats, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle". Rémy Heitz s’est donc rendu dès mardi soir sur les lieux du drame, et au tribunal de grande instance de Strasbourg ce mercredi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/