1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Margaux Pinot : Alain Schmitt jugé en appel à Paris pour violences conjugales
1 min de lecture

Affaire Margaux Pinot : Alain Schmitt jugé en appel à Paris pour violences conjugales

Le procès en appel d’Alain Schmitt, accusé par son ancienne compagne, Margaux Pinot, de violences conjugales, s'est ouvert ce vendredi. Le délibéré sera rendu le 10 juin prochain.

La judokate Margaux Pinot, en conférence de presse le 2 décembre 2021
La judokate Margaux Pinot, en conférence de presse le 2 décembre 2021
Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Affaire Margaux Pinot : Alain Schmitt jugé en appel à Paris pour violences conjugales
00:01:42
Gautier Delhon-Bugard - édité par Thibault Nadal

4 mois après sa relaxe en première instance, l'entraîneur de judo Alain Schmitt était jugé ce vendredi 8 avril, en appel à Paris pour violences conjugales contre la championne Margaux Pinot.

L'affaire, avait été rapidement jugée, avant qu'elle prenne une toute autre ampleur médiatique, avec cette photo sur les réseaux de la championne de judo, Margaux Pinot, le visage couvert de bleus

Durant le procès, la judokate se lève de son banc et raconte la "scène la plus horrible de sa vie", dit-elle. "Il m'a mis des coups de poing au visage, m'a frappé la tête au sol et a tenté de m'étrangler", ajoute-t-elle. 

"C'est faux", se défend Alain Schmitt, son ancien entraîneur et ex-compagnon. "Je n'ai jamais levé la main sur elle. Elle m'a sauté dessus, car je voulais la quitter pour partir en Israël et entrainer une autre équipe", explique-t-il. 

Le délibéré ne sera rendu que le 10 juin

À lire aussi

La présidente du tribunal le questionne sur les multiples blessures aux visages de Margaux Pinot. "Elle s'est cognée à une porte et à un radiateur en tombant", répond-il. Cette dernière sort alors, des photos du dossier et montre les clichés de la judokate. Mais là encore, l'entraineur de l'équipe nationale de Bulgarie a une nouvelle explication : "c'est l'hématome qui a coulé, ça arrive au judo". 

Comme lors du précédent procès, deux versions antagonistes s'affrontent. Pour l'avocat général, cela ne fait aucun doute. Les multiples fractures de Margaux Pinot, proviennent des coups violents de son ancien entraineur. Et tout est réuni pour condamner Alain Schmitt à 12 mois de prison avec sursis. Le délibéré ne sera toutefois rendue que le 10 juin.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recev