1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. DOCUMENT RTL - "J'ai vraiment cru mourir", raconte la judoka Margaux Pinot
1 min de lecture

DOCUMENT RTL - "J'ai vraiment cru mourir", raconte la judoka Margaux Pinot

La championne olympique par équipe de Tokyo a porté plainte ce week-end contre son compagnon et entraîneur pour violences volontaires. L'homme a été relaxé mais il aura un nouveau procès.

Margaux Pinot à Minsk le 23 juin 2019
Margaux Pinot à Minsk le 23 juin 2019
Crédit : Sergei GAPON / AFP
DOCUMENT RTL - "J'ai vraiment cru mourir", raconte la judoka Margaux Pinot
03:03
Gregory Fortune
Gregory Fortune

"Il aurait fallu que j'y passe" pour qu'il soit condamné, estime-t-elle. Margaux Pinot, 27 ans, championne olympique de judo cet été à Tokyo avec Teddy Riner et Clarisse Agbegnenou notamment, a porté plainte ce week-end contre son compagnon et entraîneur pour violences volontaires. Mais l'homme a été relaxé.
 
"J'ai de multiples contusions à la tête, des trous dans la tête, je me suis fait arracher les cheveux à plusieurs reprises, décrit-elle. J'ai un œil au beurre noir, l'autre œil cogné, j'ai une fracture du nez. J'ai l'habitude du combat, mais là j'ai vraiment cru mourir. Je me suis fait cogner à coups de poings, il m'a pris la tête et me l'a cognée contre le sol, il a essayé de m'étrangler. J'ai réussi à me dégager de lui parce que je me suis dit 'si tu ne sors pas de chez toi, t'es morte'".

L'ancien judoka Alain Schmitt, qui a été jugé en comparution immédiate mardi 30 novembre, livre une toute autre version. À la barre du tribunal de Bobigny tard hier soir, l'homme de 38 ans a parlé d'une bagarre, d'une dispute qui dégénère des deux côtés. "Le tribunal a considéré qu'il n'y avait pas suffisamment d'éléments dans ce dossier pour établir l'ordre des choses", constate son avocat.

Il y aura un nouveau procès

"La justice avait face à elle deux personnes aussi blessées l'une que l'autre d'un point de vue physique, poursuit maître Malik Behloul. M. Schmitt avait des marques au visage beaucoup plus importantes que celles de Mme Pinot à l'audience". 

Alain Schmitt, photo prise dans la nuit du 29 au 30 novembre.
Alain Schmitt, photo prise dans la nuit du 29 au 30 novembre.
Crédit : Avocat d'Alain Schmitt à RTL.
Alain Schmitt, photo prise le 1er décembre 2021.
Alain Schmitt, photo prise le 1er décembre 2021.
Crédit : Avocat d'Alain Schmitt à RTL.

Les projets de Alain Schmitt de s'envoler vers Israël pour aller entraîner l'équipe féminine nationale risquent toutefois d'être contrariés. Le Parquet, l'accusation, qui avait demandé un an de prison avec sursis, vient d'annoncer à RTL qu'il allait faire appel. Il y aura donc un nouveau procès.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/