5 min de lecture Justice

Affaire Maëlys : comment Nordahl Lelandais se défend, point par point

Cinq mois après la disparition de la petite Maëlys lors d'un mariage dans l'Isère, le principal suspect nie toujours les faits qui lui sont reprochés, malgré les nombreux éléments troublants qui s'accumulent contre lui.

Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'un mariage
Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'un mariage Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
Journaliste RTL

"Nous avons immédiatement relevé un certain nombre d'incohérences" dans le dossier. Au lendemain du rejet de la demande de remise en liberté de Nordahl Lelandais, son avocat Alain Jakubowicz a pris la parole sur RTL mercredi 24 janvier. 

Son client Nordahl Lelandais est suspecté d'être responsable de la disparition de Maëlys, 9 ans, lors d'un mariage dans la nuit du 26 au 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin (Isère). L'ex-militaire, mis en examen pour "enlèvement et meurtre", est en détention provisoire depuis le 3 septembre dernier.

Alain Jakubowicz a pointé les "incohérences" du dossier qui "ne fabriquent pas l'innocence de (son) client" mais mettent à mal la version officielle. Retour point par point sur la défense du principal suspect face aux éléments qui l'accusent.

À lire aussi
Le parquet de Tokyo confirme la garde à vue de Carlos Ghosn Carlos Ghosn
Le parquet de Tokyo confirme la garde à vue de Carlos Ghosn

L'heure de la disparition de Maëlys

Le 30 novembre 2017, le procureur de la République détaille une chronologie précise des faits qui établit la disparition de Maëlys le 27 août 2017 à 2h45, avant que la voiture de Nordahl Lelandais soit filmée par une caméra de vidéosurveillance du centre-ville de Pont-de-Beauvoisin. On y aperçoit, selon le procureur, une "silhouette frêle vêtue d'une robe blanche" assise sur le siège passager avant. Une chronologie "contraire à la réalité du dossier", pour Alain Jakubowicz.

L'avocat du suspect cite un témoin, le cousin de la mère de Maëlys, qui "indique expressément qu'il a vu l'enfant à 3h15". Un mois plus tard, il confirme cette heure dans une nouvelle audition, en expliquant qu'on lui a dit "il est bientôt 3h" au moment où il est allé saluer les mariés puis Maëlys. Pour Alain Jakubowicz, c'est la preuve que Maëlys était encore présente après trois heures du matin, bien que ce témoin ait modifié sa version des faits lors d'une troisième audition, affirmant qu'il était moins de trois heures lorsqu'il a vu la petite fille pour la dernière fois.

Le procureur, dans une conférence de presse le 30 novembre, se basait sur "un certain nombre d'éléments, de chansons, de chronologie avec le DJ et de témoignages" pour établir la disparition de la petite fille à 2h45. C'est d'ailleurs dès trois heures du matin que le DJ aurait coupé la musique pour annoncer au micro que les parents de Maëlys recherchaient leur fille.

Quant à Nordahl Lelandais, il a quitté les lieux du mariage à 3h55juste avant l'arrivée des gendarmes. "Tout le monde est d'accord là-dessus dans le dossier", assure son avocat Alain Jakubowicz.

La silhouette blanche dans la voiture du suspect

Sur les images de vidéosurveillance montrant une silhouette blanche dans la voiture du suspect, les parents de Maëlys auraient à plusieurs reprises formellement reconnu leur fille. Selon Le Parisien, la mère a identifié particulièrement "la bretelle un peu large de la robe blanche qui habillait l’enfant" ce soir-là.

Dans une interview sur BFMTV en décembre dernier, Alain Jakubowicz avait réfuté la possibilité que la silhouette blanche dans la voiture corresponde à Maëlys. Lui y voit plutôt "un décolleté de femme" et non d'enfant.

Dire que c'est une petite silhouette d'une enfant c'est contraire à la réalité objective.

Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais à BFMTV
Partager la citation

Cette femme qui aurait été assise à ses côtés ne s'est pourtant jamais manifestée auprès de la police. Et lorsque sa voiture est à nouveau filmée par les caméras de surveillance moins d'une heure plus tard en sens inverse, le suspect est seul dans le véhicule.

Les traces d'ADN retrouvées dans la voiture du suspect

Les enquêteurs ont pourtant découvert des traces d'ADN de la petite Maëlys sur un bouton du tableau de bord de la voiture de Nordahl Lelandais, avait rappelé Jean-Yves Coquillat, le procureur de Grenoble.

Le suspect a reconnu que la petite fille était montée dans sa voitureSon avocat a expliqué que la petite fille et un autre garçon s'étaient "approchés de son véhicule". Ils voulaient voir si les chiens évoqués par Nordahl Lelandais s'y trouvaient. Le suspect les aurait laissé monter pour vérifier.

Mais les enquêteurs ont émis de sérieux doutes quant à l'existence de ce deuxième enfant. Toutes les personnes présentes au mariage, y compris les enfants, ont été interrogées et personne n'a "spontanément parlé de cet épisode".

La voiture nettoyée avec soin

Dimanche 27 août, après une brève audition par les gendarmes en fin d'après-midi, le suspect se rend dans une station service. Pendant plus de deux heures, de 17h23 à 19h45, il va nettoyer "sa voiture à fond", a expliqué le procureur lors de sa conférence de presse du 30 novembre. Le suspect est filmé pendant cette opération, et "il emportera les lingettes qui lui ont servi à nettoyer le véhicule."

Le produit utilisé par Nordahl Lelandais pour nettoyer son coffre et ses tapis est si puissant qu'il a fait vomir les chiens des gendarmes. Les enquêteurs ont aussi remarqué que le suspect a particulièrement insisté sur le nettoyage de certaines parties de sa voiture, comme la poignée de la porte passager. Lors de ses auditions, l'ex-militaire explique avoir nettoyé sa voiture car il comptait la vendre.

Téléphone en mode avion

Les enquêteurs s'interrogent aussi sur le comportement étrange de Nordahl Lelandais avec son téléphone portable. Il active le mode avion à 2h46, une minute après l'heure de disparition présumée de Maëlys, et une minute avant que sa voiture ne soit aperçue sur les caméras de surveillance du centre-ville.

Le suspect réactive son téléphone moins d'une heure plus tard à 3h25, et borne près de la salle des fêtes où a lieu le mariage. Une minute seulement après que sa voiture soit à nouveau aperçue, en sens inverse, par les caméras de surveillance.

Lors des auditions, Nordahl Lelandais a expliqué avoir placé son téléphone en mode avion pour économiser de la batterie. Il l'a à nouveau désactivé à 3h57 avant de borner à nouveau à 7h06 près de son domicile.

Pour expliquer sa disparition, remarquée alors que les invités se mettaient à la recherche de la petite fille, le suspect explique aux enquêteurs s'être rendu à Saint-Albin pour "chercher des produits stupéfiants". Mais il n'a pas été en mesure d'identifier son dealer, explique L'Express, qui a eu accès aux auditions.

Lundi 28 août, un jour après la disparition de la petite fille, Nordahl Lelandais résilie la ligne téléphonique utilisée cette nuit-là.

Le short qu'il portait au mariage disparu

Aucune trace d'ADN n'a été retrouvée sur ses chaussures et sa chemise, mais le short qu'il portait lors du mariage est introuvable. Les perquisitions menées au domicile de Nordahl Lelandais en septembre dernier n'ont pas permis de mettre la main sur ce short. Selon l'avocat du suspect, il l'aurait jeté à la poubelle, car le vêtement "était relativement détérioré".

Nordahl Lelandais était-il invité au mariage ?

L'avocat du suspect s'en est également pris à la version selon laquelle Nordahl Lelandais n'aurait pas été invité au mariage. "C'est totalement faux !", s'est emporté Alain Jakubowicz au micro de RTL mercredi 24 janvier. C'est le marié qui l'aurait invité par téléphone, "ce qui a été confirmé dans le dossier".

La petite Maëlys a disparu depuis cinq mois. Malgré un important dispositif de recherche, elle n'a toujours pas été retrouvée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Disparition de Maëlys Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791961683
Affaire Maëlys : comment Nordahl Lelandais se défend, point par point
Affaire Maëlys : comment Nordahl Lelandais se défend, point par point
Cinq mois après la disparition de la petite Maëlys lors d'un mariage dans l'Isère, le principal suspect nie toujours les faits qui lui sont reprochés, malgré les nombreux éléments troublants qui s'accumulent contre lui.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-maelys-comment-nordahl-lelandais-se-defend-point-par-point-7791961683
2018-01-24 16:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PpiKRhhd9nJ1lawHo-D22Q/330v220-2/online/image/2017/1121/7791069161_maelys-a-disparu-dans-la-nuit-du-26-au-27-aout-lors-d-un-mariage.jpg