1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Falcone : pourquoi la mafia a-t-elle assassiné le juge italien ?
3 min de lecture

Affaire Falcone : pourquoi la mafia a-t-elle assassiné le juge italien ?

Il y a 30 ans, en mai 1992, un piège mortel se tendait sur le plus célèbre des juges antimafia, Giovanni Falcone. Pendant des semaines, la Cosa Nostra, la mafia sicilienne, a mis au point cette spectaculaire opération...

Giovanni Falcone
Giovanni Falcone
Crédit : Archives
L'INTÉGRALE - Il y a 30 ans, la mort du juge Falcone
00:43:19
L'ENQUÊTE - Il y a 30 ans, la mort du juge Falcone
00:14:50
Jean-Alphonse Richard

Trente ans après, les Siciliens se rappellent où ils étaient et ce qu'ils faisaient le 23 mai 1992. Une date marquée à jamais, telle une tache indélébile. Ce jour-là, en début de soirée, un attentat spectaculaire, digne d'une attaque militaire sur la route de l'aéroport de Palerme, est perpétré pour tuer le juge antimafia, Giovanni Falcone. La Cosa Nostra, la grande mafia sicilienne, jurait depuis des lustres qu'elle aurait la peau de l'homme le plus protégé d'Italie, ce magistrat qui avait fait trembler l'organisation.  


En ce jour de printemps 1992, à 17h passé, l'Institut national italien de géophysique enregistre le signal d'une puissante onde de choc entre l'aéroport de Punta Raisi et la ville de Palerme. L'épicentre de ce mini-séisme se situe sur l'Autoroute A29. Pas un tremblement de terre, mais un attentat. Trois voitures roulaient alors en convoi à vive allure quand l'autoroute s'est soudain soulevée sur leur passage. 

La voiture de tête est catapultée à 110 mètres hors de l'autoroute. Les trois occupants, des policiers, sont morts. Le véhicule qui ferme le convoi, de couleur bleue, est un amas de tôle, mais les trois agents à bord sont vivants. Ils s'extraient et se dirigent vers la voiture qui les précédait, écrasée contre le béton. Le chauffeur, assis sur la banquette arrière, a survécu. Le juge Giovanni Falcone avait voulu prendre le volant. Il a été projeté à travers le pare-brise. Giovanni Falcone, 53 ans, décède une heure plus tard à l'hôpital.

L'homme qui voulait faire tomber la mafia sicilienne

Aucun doute possible sur les auteurs de l'attentat. Seule la mafia a pu frapper de cette façon. Depuis une dizaine d'années, le juge Giovanni Falcone était la bête noire de l'organisation la Cosa Nostra, devenu au fil du temps le plus connu des juges antimafia. En 1986, il était à l'origine du "Maxi procès" de la mafia : 475 accusés, 360 condamnations, dont 19 à perpétuité...

À lire aussi

La mort de Giovanni Falcone fige de stupeur l'Italie toute entière. Figure d'un combat courageux qui lui a coûté la vie... Condamné à une vie blindée, sous escorte permanente, le jour et la nuit. Sur la scène de crime, la police et les experts se livrent à un travail de fourmi pour identifier le commando, trouver ce fil infime qui va permettre de remonter jusqu'aux commanditaires, les arrêter et les juger, afin de frapper en plein cœur de cette organisation tentaculaire qu'on surnomme "la pieuvre". 

"Il savait pertinemment ce qu'il risquait, que son entreprise était difficile. Il a réussi, il a été assassiné, mais son anti-mafia est aujourd'hui la meilleure du monde, raconte en direct dans L'Heure du Crime Marcelle Padovani, journaliste en Italie. C'est lui qui a créé les institutions qui se battent contre la mafia, c'est lui qui a fait le plus grand procès contre la mafia. Aujourd'hui, il n'y a plus qu'un membre de la Cosa Nostra encore en fuite. C'est le résultat de la méthode Falcone". 

Après avoir traqué les auteurs de ce terrible acte, la justice a libéré, il y a moins d'un an, en juin 2021, Giovanni Brusca. C'est lui qui avait actionné la télécommande qui fit exploser la bombe sous la voiture du juge Falcone. Après 25 ans derrière les barreaux, cette libération reste encore aujourd'hui vivement critiquée en Italie.

Nos invités

- Marcelle Padovani, journaliste et correspondante de L'Obs en Italie depuis 1974. Auteure avec Giovanni Falcone du livre "Cosa Nostra" aux éditions de La Contre Allée
- Fabrice Rizzoli, spécialiste des mafias et fondateur et président de l’association Crim’ HALT. Auteur de "La mafia de A à Z" aux éditions Tim Buctu

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/