1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Delphine Jubillar : qui est vraiment son mari Cédric, le suspect numéro 1 ?
3 min de lecture

Affaire Delphine Jubillar : qui est vraiment son mari Cédric, le suspect numéro 1 ?

PODCAST – Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar disparaît. Très vite, les soupçons se portent sur son mari, Cédric, qui a tout du coupable idéal.

Cédric Jubillar, le 20 décembre 2020, à la recherche de sa compagne Delphine Jubillar.
Cédric Jubillar, le 20 décembre 2020, à la recherche de sa compagne Delphine Jubillar.
Crédit : FRED SCHEIBER / AFP
PORTRAIT - Qui est vraiment Cédric Jubillar, le suspect numéro 1 ?
00:07:19
PORTRAIT - Qui est Delphine Jubillar, disparue depuis décembre 2020 ?
00:08:49
44. Affaire Jubillar : pourquoi Cédric Jubillar reste au cœur des soupçons
00:28:55
43. Affaire Jubillar : d'une disparition inquiétante au soupçon de féminicide
00:28:04
Isabelle Choquet - édité par Sylvain Zimmermann

Il est le suspect numéro un. Et il a tout du coupable idéal. Depuis la disparition de sa femme Delphine en décembre 2020, Cédric Jubillar est en première ligne, et il a montré de multiples visages. Mari éploré mais vite consolé, il fuit la lumière mais il aime briller. Souvent, il ne dit rien, parfois il parle trop. Sans qu’on sache s’il s’égare ou s’il nous perd. En bon joueur de poker.

Car Cédric est joueur. Le poker, avec les copains... Il est bon, car il est loin d’être bête. Et il sait bluffer. À la disparition de Delphine, il a soutenu qu’il ne connaissait pas l’existence de son amant. En vérité, il avait tout découvert. Son téléphone le prouve. Ce téléphone qu’il affirme avoir mis en mode avion ce soir-là. Les expertises ont montré qu’il l’avait éteint… Peu importe.

Ce qui compte pour lui, c'est de ne jamais perdre la main. Ce mercredi 16 juin 2021, Cédric Jubillar a la main, ou du moins il le pense. Il a trouvé du travail, un nouveau chantier dans un lotissement à la sortie d’Albi. Il s'est rasé la tête, lassé peut-être de porter des bonnets et des casquettes pour dissimuler sa calvitie galopante. Depuis deux mois, il a une nouvelle compagne, Séverine.

Dans ces affaires, c’est toujours le mari le suspect numéro un !

Cédric Jubillar

Et les écoutes téléphoniques en témoignent : il se croit au-dessus de tout soupçon. Il se trompe. Les gendarmes déboulent à l’heure de la pause déjeuner, il est interpellé. Il ne se démonte pas, il sourit, sourire crispé mais bravache : "Je m’y attendais. Dans ces affaires, c’est toujours le mari le suspect numéro un ! Je sais que je vais aller en prison".

À lire aussi

Parce que la vie est injuste, ou au contraire parce qu’on n’a que ce qu’on mérite ? Pendant deux jours, il est interrogé, mis sous pression. Il nie. On ne le croit pas. Le 18 juin, il est mis en examen pour homicide volontaire sur conjoint. Effectivement, il est placé en détention. Que fait un vrai joueur quand il commence à perdre ? Il joue de plus belle.

Selon Ronan Folgoas, reporter au Parisien qui a publié un livre sur l’affaire, Cédric Jubillar est un joueur dans l’âme, assez pour tenter de continuer à tirer les ficelles depuis sa prison. Assez pour livrer des aveux douteux à un codétenu, le dénommé Marco, qui entraînera les enquêteurs dans une quête vouée à l’échec…

Cédric aime 'Game of Thrones'. D’ailleurs en prison, il se fera appeler Jon Snow

Dans une lettre à Séverine, Cédric Jubillar a reconnu qu’il avait "raconté n’importe quoi à n’importe qui". "On a l’impression que créer des pistes, peut-être fausses, ça dépasse tout pour lui, dit le journaliste, c’est même plus important que sa défense." Joueur de poker, mais pas seulement. 

Sa vraie passion, ce sont les jeux en ligne. Il aime particulièrement Game of Thrones. D’ailleurs en prison, il se fera appeler Jon Snow, comme le héros. Son héros sans doute. Un fin stratège. Cédric est complètement accro. Chaque jour, il passe beaucoup de temps en ligne, sur son téléphone. Ça lui coûte énormément d’argent. Plusieurs centaines d’euros par semaine, d’après l’un de ses partenaires (qui a témoigné sur C8). Car c’est un "pay to win", c’est-à-dire qu’il faut "payer des options pour avancer".

"Je voyais que son personnage avançait très, très vite, dit cet ami. Je lui disais : 'Mais comment tu fais pour trouver tout cet argent ?' Il répondait : 'C'est pas facile, c'est une vraie addiction, ça me coûte beaucoup, je fais plein de chantiers au black'. Une addiction parmi d’autres.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Les Voix du crime sont avocats ou avocates, enquêteurs ou enquêtrices, proches de victimes, de suspects ou de coupables. Ces témoins-clefs se confient au micro des journalistes de RTL. Des témoignages inédits, qui apportent un éclairage nouveau sur la justice et les grandes affaires criminelles d’aujourd’hui.

Deux fois par mois, l'une de ces Voix du crime nous raconte son point de vue sur une affaire criminelle. Un podcast RTL.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/