2 min de lecture Procès

Affaire Daval : le père d'Alexia demande "la peine maximale" contre Jonathann

Au troisième jour du procès, le père d'Alexia Daval a demandé à la barre "la peine maximale" à l'encontre de Jonathann Daval.

Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents d'Alexia Daval
Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents d'Alexia Daval Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Ce mercredi 18 novembre s'ouvrait le troisième jour du procès de Jonathann Daval, accusé du meurtre de sa femme Alexia en 2017. Troisième jour synonyme de confrontation entre Jonathann Daval et les parents d'Alexia. Le père de la défunte a ouvert les dépositions en demandant d'emblée à la barre, "la peine maximale" à l'encontre de son gendre accusé du meurtre de sa fille. "J'espère tout simplement que la peine maximale soit octroyée", a lancé Jean-Pierre Fouillot, 64 ans.

"Notre futur, il est simple, nous avons pris perpétuité. Est-ce que ce sera le cas de Jonathann, c'est vous qui en déciderez", a-t-il lancé à l'adresse des jurés lors d'une déposition forte à la barre, alors que Jonathann Daval encourt la réclusion criminelle à perpétuité. "Ce fameux jour nous a éteint la lumière du bonheur et de la sérénité", a ajouté cet ancien patron d'un bar PMU.

Le père d'Alexia s'est adressé à l'accusé qui fuyait son regard : "Pourquoi Alexia a-t-elle été assassinée, pour une dispute, une relation sexuelle refusée et peut-être pour vouloir te quitter, Jonathann ?". Jonathann a "cassé notre bonheur", a t-il ajouté.

Nous avons épaulé Jonathann

Jean-Pierre Fouillot
Partager la citation

Jean-Pierre Fouillot a déploré que la défense de Jonathann Daval cherche à "salir" la mémoire d'Alexia en la présentant comme une personnalité dominatrice qui aurait humilié son mari. "C'est d'un assassinat, c'est d'un massacre dont on parle", a-t-il rappelé.

À lire aussi
Symbole de la justice (illustration) faits divers
Nice : 18 mois ferme pour avoir menacé un enseignant de le faire "mourir comme Samuel Paty"

Dans un silence de cathédrale, le père d'Alexia Daval a ensuite rappelé qu'à l'issue de l'audition où son épouse avait arraché de nouveaux aveux à Jonathann, il avait pris celui-ci et sa femme dans ses bras. "Nous avons épaulé Jonathann", "on l'a chéri encore plus que d'habitude" et il "pleurait avec nous sur le drame (...) dont lui avait toutes les clés", a-t-il poursuivi.

La mère d'Alexia, Isabelle Fouillot ainsi que la soeur et le mari de cette dernière, Stéphanie et Grégory Gay, doivent se succéder à la barre dans l'après-midi pour cette journée capitale dans ce procès. Le face-à-face entre Jonathann Daval et son beau-frère s'annonce particulièrement tendu : durant l'instruction, Jonathann l'avait un temps accusé d'avoir tué Alexia, évoquant un prétendu "complot familial".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Procès Jonathann Daval Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants