2 min de lecture Justice

Affaire Daval : Jonathann face aux zones d'ombre du dossier

Suspect numéro un du meurtre de son épouse, Jonathann Daval répond ce jeudi 29 novembre aux nombreuses questions du juge d'instruction de Besançon sur les zones d'ombre du dossier.

Jonathann Daval en conférence de presse en novembre 2017
Jonathann Daval en conférence de presse en novembre 2017 Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Depuis un an, rebondissements et zones d'ombre alimentent la chronique de ce qui aurait pu être l'histoire dramatique d'une femme tuée par son conjoint, comme 130 autres en France l'an dernier. Jonathann Daval, suspect numéro un du meurtre de son épouse, est confronté depuis 10 heures ce jeudi 29 novembre, aux innombrables éléments matériels réunis par les enquêteurs.

Tout commence le 28 octobre 2017 quand Jonathann Daval signale à la gendarmerie de Gray-la-Ville (Haute-Saône) la "disparition" de son épouse, Alexia Daval qui, dit-il, n'est pas rentrée de son jogging. Son corps calciné sera retrouvé deux jours plus tard dans une forêt, non loin du domicile conjugal. L'homme affiche sa peine, larmes aux yeux et voix tremblante.

Fin janvier, Jonathann Daval est interpellé et mis en examen face aux "éléments accablants" découverts lors de l'enquête, comme l'utilisation de sa voiture en pleine nuit et d'un drap appartenant au couple pour envelopper le corps. À l'issue de sa garde à vue, il avoue avoir étranglé sa femme au cours d'une dispute à leur domicile au retour d'un dîner chez ses beaux-parents, parlant d'un "accident".

À lire aussi
Carlos Ghosn, le patron de Renault-Nissan justice
Carlos Ghosn et Nissan inculpés par le parquet de Tokyo

Les zones d'ombres du dossier

Fin juin, Jonathann Daval change de version devant le juge d'instruction. Il évoque bien une dispute et une crise de colère d'Alexia mais cette fois, c'est son beau-frère, Grégory Gay, qui aurait étranglé la jeune femme pendant le dîner. Tous auraient ensuite conclu "un pacte secret" pour dissimuler les faits.

Face à ce revirement spectaculaire, de nombreuses zones d'ombre restent à éclaircir autour du meurtre d'Alexia Daval.  Qui a déplacé son cadavre ? Une bombe aérosol retrouvée chez le couple a-t-elle servi à brûler le corps ? Qui était dans la voiture de Jonathann au retour du dîner chez ses beaux-parents ?

Quelle est la signification d'un document retrouvé sur l'ordinateur de l'informaticien, déroulant point par point le scénario de la matinée de la "disparition", comme un pense-bête à réciter aux enquêteurs ? Tant de questions auxquelles Jonathann Daval est censé répondre ce jeudi devant le juge d'instruction de Besançon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Jonathann Daval France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795750930
Affaire Daval : Jonathann face aux zones d'ombre du dossier
Affaire Daval : Jonathann face aux zones d'ombre du dossier
Suspect numéro un du meurtre de son épouse, Jonathann Daval répond ce jeudi 29 novembre aux nombreuses questions du juge d'instruction de Besançon sur les zones d'ombre du dossier.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-daval-jonathann-face-aux-zones-d-ombre-du-dossier-7795750930
2018-11-29 15:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/c-MbNzEX_Xd4N3whRoEgSQ/330v220-2/online/image/2018/0706/7794016764_jonathann-daval-en-conference-de-presse-en-novembre-2017.jpg