1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Ariane 5 : le décollage de la fusée, avec deux satellites à bord, réussi
1 min de lecture

VIDÉO - Ariane 5 : le décollage de la fusée, avec deux satellites à bord, réussi

Une fusée Ariane 5 a décollé de Kourou, en Guyane française, ce samedi 23 octobre, afin de mettre deux satellites en orbite à 36.000 km au-dessus de nos têtes.

L'Agence spatiale européenne (ESA) montre le décollage du vol VA253 d'Ariane 5 depuis le port spatial européen à Kourou, en Guyane, le 15 août 2020.
L'Agence spatiale européenne (ESA) montre le décollage du vol VA253 d'Ariane 5 depuis le port spatial européen à Kourou, en Guyane, le 15 août 2020.
Crédit : HANDOUT / EUROPEAN SPACE AGENCY / AFP
Sarah Belien & AFP

Après avoir reporté le tir d'une journée, la fusée Ariane 5 a finalement décollé ce samedi 23 octobre depuis Kourou, en Guyane française. À son bord, se trouvaient deux satellites dernier cri, dont un de communication militaire présenté comme un bijou de technologie.

Le décollage a été effectué à 23h10 locales (03h10 heure française), après un report du tir initialement fixé vendredi. L'opération a tout de même connu une petite perturbation. En effet, le compte-à-rebours a été arrêté à 21h56 locales, soit cinq minutes avant le meilleur horaire de la fenêtre de tir pour finalement reprendre à 23h03. Arianespace s'est exprimé sur l'interruption : "Il y a eu un doute sur les données renvoyées par un capteur du système de pressurisation de l'étage principal cryotechnique. Des tests ont été faits et ont permis la levée du doute". 

Décollage finalement réussi, la fusée, décrite comme celle de "tous les records" par le PDG d'Arianespace Stéphane Israël, a embarqué avec elle deux satellites de télécommunications : SES-17, un satellite de télécommunications et SYRACUSE 4A, un satellite de télécommunications militaires développé pour le ministère français des Armées.

Sur RTL, Stéphane Israël précisait que SES-17 servirait "à de la connectivité à Internet, notamment lorsque vous êtes dans des avions, l'autre (SYRACUSE 4A, ndlr) pour le ministère de la Défense français afin d'être toujours en contact avec le commandement, sur Terre dans les airs ou en mer. La connectivité d'un côté, la sécurité de l'autre". La mission réussie, elle est considérée comme "un record mondial" par ce dernier.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/