1 min de lecture Faits divers

Seine-Saint-Denis : il vole des ordinateurs contenant des données sur la future fusée Ariane

VU DANS LA PRESSE - Une employée de la société ArianeSpace s'est fait volé ses deux ordinateurs à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), qui contenaient des informations confidentielles sur la future fusée Ariane.

Un acheteur sur son clavier d'ordinateur (illustration)
Un acheteur sur son clavier d'ordinateur (illustration) Crédit : HO / CEOP / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

Les deux ordinateurs ont heureusement été retrouvés dans une cave à Epinay-sur-Seine. Dans cette même ville lundi 1er février, une employée de la société ArianeSpace s'est fait dérober ses deux ordinateurs professionnels lors d'un vol à la portière. La particularité de ces machines : elles contenaient des informations confidentielles sur la future fusée Ariane.

D'après les informations recueillies par 20 Minutes, la victime du vol était arrêtée à un feu rouge lorsqu'un homme en scooter s'est positionné à côté de son véhicule. Ce dernier a cassé la vitre de sa portière et a embarqué son sac qui était posé sur le siège passager. À l'intérieur, se trouvaient ses deux ordinateurs qui pouvaient facilement être déverrouillés sans mot de passe.

L'employée a immédiatement alerté la police qui n'a pas tardé à retrouver la planque du voleur. Les policiers repèrent le scooter près d'une cité de la ville et dans une cave, ils retrouvent les deux ordinateurs. Ils y découvrent également 70g de résine de cannabis et un pistolet semi-automatique de calibre 6.54 mm, rapporte 20 Minutes. Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver l'auteur du vol.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Seine-Saint-Denis Ariane
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants