3 min de lecture Présidentielle américaine

Victoire de Joe Biden : Russie, Chine, Mexique... Ces pays qui ne l'ont pas félicité

Si la plupart des pays du monde ont félicité Joe Biden pour sa victoire à l'élection présidentielle américaine, certains manquent à l'appel. Le Mexique, la Chine, la Russie et le Brésil n'ont pas félicité le démocrate.

Joe Biden lors de son discours de victoire le 7 novembre 2020
Joe Biden lors de son discours de victoire le 7 novembre 2020 Crédit : Jim WATSON / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

Tandis que Joe Biden a été élu vainqueur de l'élection présidentielle américaine, la Russie, la Chine, le Mexique ou encore le Brésil, n'ont pas félicité le 46e président des États-Unis, contrairement à la grande majorité des autres pays.

Si l'annonce des résultats a été long et mouvementé, notamment en raison des accusations de fraude, dénoncées sans preuves par Donald Trump qui refuse de reconnaître sa défaite, Joe Biden a été élu 46e président des États-Unis. Et si la majorité des pays ont félicité le démocrate pour cette victoire, certains se sont abstenus. 

C'est notamment le cas du Brésil. En effet, l'élection de Joe Biden à la présidentielle américaine est un coup dur pour le président brésilien Jair Bolsonaro, souvent surnommé le "Trump des tropiques". Ce dernier, qui a soutenu jusqu'à la fin le milliardaire républicain, se retrouve ainsi isolé. 

Poutine attend le résultat officiel

Mais si le mutisme du dirigeant brésilien en dit long sur son ressenti, Jair Bolsonaro n'est pas le seul chef d'État, à ne pas avoir félicité Joe Biden. C'est également le cas du président russe. 

À lire aussi
Le président Trump rentrant à la Maison Blanche, après sa partie de golf et l'annonce de sa défaite, le 7 novembre 2020 Donald Trump
États-Unis : Trump sort du silence dans une interview de "propagande" à "Fox News"

Le Kremlin a indiqué ce lundi 9 novembre que Vladimir Poutine attendait l'annonce du résultat officiel pour en féliciter le vainqueur. "Nous estimons qu'il est correct d'attendre les résultats officiels des élections qui ont eu lieu. Je veux rappeler que le président Poutine a plusieurs fois dit qu'il respectera le choix du peuple américain quel qu'il soit", a indiqué le porte-parole de la présidence russe, Dimitri Peskov.

Si en 2016, Vladimir Poutine avait félicité Donald Trump pour son élection seulement une heure après que les projections des médias américains lui aient accordé la victoire. Son porte-parole souligne qu'"à l'époque, il n'y avait pas de contestation juridique" du résultat. Même son de cloche du côté de la cheffe de la commission électorale russe, Ella Pamfilova. Cette dernière estime que le vote par correspondance a laissé "des espaces immenses" à de possibles fraudes électorales.

Et l'élection de Joe Biden pourrait bien accentuer les tensions entre les États-Unis et la Russie. L'ancien vice-président de Barack Obama a en effet promis toujours plus de fermeté à l'égard de Moscou. À contrario, Donald Trump ne cachait pas son admiration pour Vladimir Poutine.

La Chine "a pris note" de la victoire de Biden

Tout comme la Russie, la Chine s'est elle aussi abstenue de féliciter Joe Biden pour sa victoire, tandis qu'en 2016 le président chinois Xi Jinping avait félicité Donald Trump dès le lendemain de sa victoire. 

"Nous avons pris note que M. Biden a déclaré être le vainqueur de l'élection", a déclaré Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. "À notre connaissance, le résultat de l'élection sera déterminé par les lois et les procédures en vigueur aux États-Unis", a-t-il ajouté, deux jours après la victoire du candidat démocrate.

En effet, si la défaite du milliardaire républicain pourrait soulager la Chine, qui a fait les frais d'une guerre commerciale déclenchée en 2018 par Washington, certains experts estiment que Pékin pourrait redouter de voir Joe Biden lui mettre davantage de pression en matière de droits de l'Homme. "Nous espérons que la prochaine administration américaine fera preuve d'une volonté de conciliation", a déclaré le porte-parole chinois, interrogé à ce propos. 

Le Mexique estime qu'il est trop tôt pour féliciter Biden

Enfin, le Mexique, comme la Russie, le Brésil et la Chine, a lui aussi fait le choix de ne pas féliciter Joe Biden. "Nous allons attendre que toutes les questions légales soient résolues. Nous ne voulons pas être imprudents", a déclaré le dirigeant mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador, samedi 7 novembre.



"Nous ne souhaitons pas agir à la légère et voulons être respectueux de l'autodétermination des peuples et des droits d'autrui", a ajouté le président mexicain avant de préciser : "Nous n'avons aucun litige avec ni l'un ni l'autre des deux candidats. C'est un sujet humain, il faut faire preuve de décence et de prudence politique avant de prendre position sur ce qui s'est passé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Élections américaines Joe Biden
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants