2 min de lecture Catastrophe naturelle

Venise : danger après un nouveau pic de marée haute ce vendredi

Venise, touchée par des inondations monstres depuis trois jours, vit ce vendredi 15 novembre un nouveau pic de marée haute, qui pourrait créer de graves dégâts.

Les forces de l'ordre surveillent la place Saint-Marc de Venise, sous les eaux, le 15 novembre 2019.
Les forces de l'ordre surveillent la place Saint-Marc de Venise, sous les eaux, le 15 novembre 2019. Crédit : Filippo MONTEFORTE / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Un nouveau pic de marée haute est attendu ce vendredi 15 novembre, en fin de matinée, à Venise, victime de graves inondations depuis trois jours. Certes ce pic devrait être moins haut que le précédent (1,50 m contre 1,87 m mardi soir), mais la Cité des Doges est éprouvée par les dégâts déjà causés. Les autorités ont très peur des conséquences d'une nouvelle montée des eaux.

Le phénomène "acqua alta" devait donc atteindre un pic de 1,50 m vers 11h20 (10h20 GMT) et, de plus, de fortes averses et du vent sont encore annoncés sur toute la région, où l'état d'urgence de catastrophe naturelle a été décrété jeudi. 

La ville a connu sa pire marée haute en 53 ans mardi soir. L'eau a envahi les églises, commerces, musées et hôtels de ce joyau classé au patrimoine mondial. Les 50.000 habitants du centre historique ont malgré tout pu profiter jeudi d'une embellie pour tenter de faire sécher leurs logements ou le contenu de leurs échoppes. 

Des centaines de millions d'euros de dégâts

Grâce à ce répit, l'humeur était plutôt joyeuse, les touristes s'amusant à sillonner l'immense place Saint-Marc chaussés de bottes en plastique orange, bleues ou jaunes, ou à siroter un café les pieds dans l'eau dans les quelques bars ou restaurants ouverts.

À lire aussi
Le volcan de White Island (Nouvelle-Zélande) en éruption, le 9 décembre 2019 catastrophe naturelle
Nouvelle-Zélande : cinq personnes décédées dans une éruption volcanique

Mais les locaux n'avaient pas le cœur à faire la fête en voyant leur ville souffrir autant. Surtout que des festivités de fin d'année ont déjà été annulées en prévision d'un aggravation de la situation.

Un budget a été débloqué pour aider les sinistrés. Les dégâts, d'ores et déjà chiffrés à "des centaines de millions d'euros", devront donner lieu à des évaluations précises mais, en attendant, l'état d'urgence permettra "immédiatement" de verser "5.000 euros pour les particuliers et 20.000 euros pour les commerces", selon le Premier ministre Giuseppe Conte.

Un comité spécial sur Venise se réunira aussi le 26 novembre pour "discuter de la gestion générale des problèmes", dont un plan de contournement du centre historique pour les paquebots de croisière et le méga-projet Moïse de digues censées protéger la lagune.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Catastrophe naturelle Venise Italie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants