2 min de lecture États-Unis

Trump accusé d'avoir traité les soldats morts de "losers", la Maison Blanche dément

Une enquête du magazine "The Atlantic" affirme que Donald Trump a traité les soldats américains morts lors de la Grand Guerre de "losers" et de "crétins".

Donald Trump à la Maison Blanche en mars 2020
Donald Trump à la Maison Blanche en mars 2020 Crédit : MANDEL NGAN / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

C'est un long article dans le mensuel américain The Atlantic qui est à l'origine de la dernière polémique impliquant Donald Trump. Le très respecté magazine consacre une enquête au locataire de la Maison Blanche, et y rapporte des propos qu'il aurait tenus lors de sa visite en France en novembre 2018.

Dans le cadre des commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, le dirigeant républicain avait annulé son déplacement dans un cimetière américain près de Paris, expliquant que les mauvaises conditions météorologiques rendaient impossible la visite.

Mais selon The Atlantic, le président américain n'en voyait tout simplement pas l'intérêt. "Pourquoi devrais-je aller à ce cimetière ? C'est rempli de losers", aurait-il dit à des membres de son équipe, selon le magazine, qui cite plusieurs sources anonymes.

Concernant les 1.541 soldats américains qui ont perdu la vie lors de la bataille du bois Belleau, Donald Trump les aurait traité de "crétins". En outre, il aurait demandé "qui étaient les gentils" pendant ce conflit. Dans la foulée de la publication de l'article, la Maison Blanche a tenu à rejeter vigoureusement la véracité des faits rapportés. 

La Maison Blanche dément, Biden réagit

À lire aussi
L'application Muslim Pro justice
Qu’est-ce que Muslim Pro, l'appli soupçonnée d’avoir renseigné l’armée américaine ?

"Personne n'est assez courageux pour apposer son nom à ces accusations. C'est parce qu'elles sont fausses", a notamment déclaré un des porte-parole de l'exécutif, Judd Deere.

Hogan Gidley, un ancien porte-parole de la Maison Blanche qui avait accompagné Donald Trump lors de son voyage en France en 2018, a également dénoncé des accusations "complètement ridicules" et des sources anonymes "minables et lâches".

Pendant la campagne présidentielle de 2016, Donald Trump s'en était publiquement pris au statut de héros de la guerre du Vietnam du très respecté sénateur républicain John McCain, fait prisonnier et torturé pendant plus de cinq ans. "C'est un héros parce qu'il a été capturé. J'aime les gens qui ne sont pas capturés", avait-il alors lâché.

Dans la journée, et en pleine campagne électorale, Joe Biden candidat démocrate à la présidentielle, a réagi aux propos rapportés par The Atlantic. Rappelant ses actions au quotidien envers les vétérans de l'armée et de leurs familles, il a également rappelé l'engagement des soldats américains à travers les décennies à travers le monde afin de "défendre nos libertés et protéger les intérêts vitaux des États-Unis".

"Le sacrifice et la bravoure de nos troupes, et leur volonté de servir notre nation, devraient être honorés", a lancé Joe Biden en réponse au propos attribués à Donald Trump par The Atlantic. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Joe Biden
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants