2 min de lecture États-Unis

États-Unis : Donald Trump dément tout problème de santé

Donald Trump a démenti des rumeurs sur un éventuel AVC. La santé est un sujet récurrent dans la campagne présidentielle alors que le président tente de faire passer Joe Biden pour un vieillard incapable de gouverner.

Une lettre d'Amérique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : Donald Trump dément tout problème de santé Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Florise Vaubien

La santé du président Trump se retrouve dans l’actualité aux États-Unis. Oui, mais il ne peut s’en prendre qu’à lui même. Dans une série de tweets, tout au long de la journée - le dernier a été publié il y a une heure à peine - il dément tout problème de santé. Je lis le premier tweet qui a pris tout le monde par surprise : "Ça ne finit jamais ! Maintenant, ils essaient de dire que votre président préféré, moi, est allé" à l’hôpital militaire "après avoir subi une série de mini-accidents vasculaires cérébraux. Ce n'est jamais arrivé à CE candidat - FAKE NEWS. Peut-être font-ils référence à un autre candidat d'un autre parti!". Fin de citation. C’est un tacle à Biden.

Ce qui est très étrange dans cette histoire, c’est que personne n’avait dit que le président avait eu un AVC. Jamais la presse n’a publié d’articles à ce sujet. Il n’en aurait pas parlé, personne ne l’aurait interrogé là dessus. En fait tout est parti, devinez quoi… d’un tweet. Un tweet posté par un ancien porte parole de Bill Clinton à la Maison Blanche, son heure de gloire remonte donc à une vingtaine d’années. Un tweet dans lequel il se demande, avec un point d’interrogation, si le président Trump a été victime d’un petit AVC. 

En d'autres termes, ce qui a occupé l’attention du président toute la journée, son fil Twitter, et ensuite les antennes, les journaux télévisés, c’est un simple tweet interrogatif posté par un ancien second couteau de la politique des années 90. Voilà.

Pourquoi le président Trump se met dans des états pareils ?

Donald Trump s'emporte parce qu’il y a un livre, qui sort, publié par un journaliste du New York Times, qui revient sur une visite mystérieuse et inattendue, l’an dernier, à un hôpital militaire. Le président dit qu'il s'agissait d'examens de routine, mais le livre révèle que le vice président a été mis en alerte, au cas où le président ne puisse plus exercer ses fonctions, par exemple le temps d’une anesthésie. Une information que dément Donald Trump

À lire aussi
La page Twitter de Donald Trump (illustration) États-Unis
Donald Trump : son mot de passe Twitter deviné par un expert en cybersécurité

Le camp Trump attaque Joe Biden sur sa santé. Et Le camp Trump essaie de dépeindre Joe Biden en vieillard impotent, qui n’aurait plus toute sa tête, dont l’extrême-gauche abuserait de la faiblesse. Le président a même proposé que Biden passe un test anti-dopage avant leurs débats à la fin du mois. Trump pense que pour être réélu, il doit incarner la vigueur, la santé, je ne dirais pas la jeunesse, car il est le président le plus âgé à être entré à la Maison Blanche : il allait vers ses 71 ans.

Mais si Biden est élu, il explosera le record : 78 ans. Si Biden est président, il sera plus vieux le premier jour de son mandat que ne l’était le président le plus âgé de l’histoire, Ronald Reagan, le dernier jour de son mandat. D’ailleurs, Reagan, on sait maintenant que les premiers signes d’Alzheimer étaient apparus plus de quatre ans avant son départ de la Maison Blanche, et qu'il n’en avait rien dit. Donc ces question de secret, de santé, et de vieillesse sont éminemment sensibles à deux mois de l’élection

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Manifestations Violences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants