1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Touché par la Covid-19 et la dengue, il devient aveugle et paralysé après une morsure de cobra
2 min de lecture

Touché par la Covid-19 et la dengue, il devient aveugle et paralysé après une morsure de cobra

Un Britannique a été infecté par le coronavirus, le paludisme et la dengue : comble de la malchance, il a été ensuite mordu par un serpent mortel, le cobra royal, le rendant aveugle et paralysé.

Un cobra royal (illustration)
Un cobra royal (illustration)
Crédit : Bosse Jonsson / HO / AFP
Florise Vaubien

Acharnement du destin ou triste hasard ? L’histoire de ce Britannique, installé dans le nord-ouest de l'Inde, s'apparenterait presque à une malédiction. Ian Jones a été infecté par le coronavirus, le paludisme et la dengue, grippe tropicale transmise par la piqûre d'un moustique. Mais la malchance ne s’arrête pas là : l’homme a été mordu par un cobra royal, un serpent mortel, le rendant aveugle et paralysé

Avant la morsure fatale, ce Britannique était coincé en Inde, suscitant l’inquiétude de sa famille. De fait, "il n'avait pas pu rentrer chez lui en raison de la pandémie" de Covid-19 et "nous étions naturellement préoccupés", témoigne son fils. Mais "quand nous avons appris qu'il avait également subi une morsure de serpent fatale en plus de tout ce qu'il avait traversé, nous ne pouvions honnêtement pas le croire", a-t-il confié au média Skynews.

Une collecte de fonds lancée

Ce Britannique, qui travaillait dans le domaine de la santé, a déménagé en Inde où il venait en aide depuis des mois à des artisans indiens "qui souffrent de la pauvreté", détaille BFMTV. Il travaille en étroite collaboration avec une association pour soutenir ces populations en souffrance. 

En raison de la cécité et la paralysie causées par la morsure, Ian Jones est actuellement pris en charge en soins intensifs dans un hôpital du pays. L’homme "est stable pour le moment bien qu'il ait une paralysie dans les jambes et une cécité, que nous espérons être temporaires", a précisé son fils. La victime devra toutefois "rester à l'hôpital pour un certain temps".

À lire aussi

Pour le soutenir dans cette épreuve, sa société, l'entreprise sociale indienne Sabirian, a lancé une collecte de fonds pour couvrir ses frais et traitements médicaux. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/