2 min de lecture Économie

Taxe Gafa : les géants du numérique se préparent face aux concurrents chinois

L'amende d'un milliard d'euros négociée par Google avec le fisc français fait sans doute partie d'une stratégie globale des Gafa, obligée de se refaire une image avant l'arrivée des BATX, leurs concurrents chinois.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Taxe Gafa : les géants du numérique se préparent face aux concurrents chinois Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Ryad Ouslimani

Google a accepté de payer un milliard d'euros à la France pour en finir avec les poursuites concernant ses impôts dans le pays. Une somme importante, mais qui ne plombera pas les comptes de la compagnie. Pour bien comprendre, depuis quelques mois, on est un peu dans un Sergio Leone sur ces questions fiscales entre la France et les géants du numérique. Quand les cow-boys s'observent dans la rue centrale, la main sur le colt.

Pour la France, Google qui accepte de signer un accord, c'est un trophée et c'est très important dans sa stratégie de lutte contre l'évasion fiscale. Car elle espère qu'il y aura d'autres Google derrière. Il y a d'un côté les GAFA, la France est en pointe sur ce dossier et on sent bien qu'à l'échelle mondiale, on s'oriente vers une taxation de ces géants. Mais le véritable enjeu, c'est de rapatrier l'argent des entreprises qui font de l'optimisation ou de l'exil fiscal. 

Ripoliner l'image avant l'avant l'arrivée des BATX

L'État l'avait fait avec les particuliers pour les inciter à régulariser leur situation fiscale en évitant les poursuites pénales. C'était la cellule de régularisation qui a rapporté 9,4 milliards. Cette cellule est fermée désormais mais on vient d'en ouvrir une autre qui est spécifiquement dédiée aux entreprises qui voudraient clarifier les choses en trouvant un accord avec l'État. Et là, les sommes en jeu sont beaucoup plus importantes.

Par ailleurs, Google comme Apple, Facebook ou Amazon ont aussi intérêt à nettoyer leur image. On a là des plateformes commerciales, qui vendent des services et qui ne peuvent pas se permettre d'être boycottées par les consommateurs. Et puis surtout, les GAFA ont besoin de règles du jeu claires et de ripoliner leur image vis à vis des consommateurs car, dans quelques mois, les GAFA vont voir arriver, partout dans le monde, les BATX : leurs jumeaux et concurrents chinois.

À lire aussi
Edouard Philippe prononce son discours où il présente la réforme des retraites, le 11 décembre 2019 à Paris Édouard Philippe
Réforme des retraites : les annonces d'Édouard Philippe en faveur des familles

Baïdu, le Google chinois. Alibaba, l'Amazon chinois. Tencent, le Facebook chinois. Et Xiaomi, l'Apple chinois. Car si les GAFA ont tué la concurrence occidentale, les BATX ont grossi en Orient. Ils arrivent en France avec des milliards en réserve et une image immaculée auprès du public.

Les plus, avec une mauvaise nouvelle pour l'habillement

GAP a confirmé la fermeture de 8 magasins en France sur 28, dont celui des Champs Élysées. Le groupe subit la poussée des marques low-cost comme Primark par exemple. Pronuptia, le spécialiste des robes de mariée, est, lui, placé en liquidation judiciaire jusqu'à la fin de l'année. Le groupe emploie 234 personnes. La faute aux sites en ligne et aux mariages dont le nombre baisse depuis 1946.

En revanche, tout va bien pour l'industrie des parcs de loisirs et qui mérite un beau 18/20, dont le salon des professionnels se tiendra la semaine prochaine à Paris. Le marché mondial de l'industrie des loisirs et des parcs d'attractions a augmenté de 5% en 2017. Plus de 171 millions d'européens se sont rendus dans les parcs d'attraction.

La rédaction vous recommande

.

Lire la suite
Économie Fraude fiscale Google
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants