1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Soldat tué au Mali : Maxime Blasco "rayonnait tout en restant humble", dit le colonel Le Calvez
2 min de lecture

Soldat tué au Mali : Maxime Blasco "rayonnait tout en restant humble", dit le colonel Le Calvez

INVITÉ RTL - Le colonel Erwan Le Calvez, chef du bataillon de Maxime Blasco, tué au Mali vendredi, se souvient d'un soldat "humble" à la personnalité "hors du commun". Un hommage national a lieu ce mercredi aux Invalides.

Le Caporal-chef Maxime Blasco du 7e bataillon de chasseurs alpin, tué au combat au Mali le 24 septembre 2021, lors d'une opération de la force anti-jihadiste française Barkhane.
Le Caporal-chef Maxime Blasco du 7e bataillon de chasseurs alpin, tué au combat au Mali le 24 septembre 2021, lors d'une opération de la force anti-jihadiste française Barkhane.
Crédit : Etat Major des Armées / AFP
Le colonel Erwan Le Calvez, chef du bataillon de Maxime Blasco, était l'invité de RTL
08:56
Le colonel Erwan Le Calvez, chef du bataillon de Maxime Blasco, était l'invité de RTL
08:56
Alba Ventura & Brice Dugénie - édité par Thomas Pierre

Un hommage national au caporal-chef Maxime Blasco, tombé vendredi au Mali, va être rendu ce mercredi à 16h30 aux Invalides. L'un de ses compagnons d'armes racontait mardi sur RTL le soldat héroïque qu'il avait connu lors d'un sauvetage en 2019.

Invité de RTL, le colonel Erwan Le Calvez, qui commandait le 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces, se souvient également d'un soldat impressionnant. "C'est quelqu'un qui m'impressionnait moi", raconte-t-il, "mais surtout qui impressionnait tout le bataillon et sa section commando en particulier, parce que c'était une personnalité un peu hors du commun. Et c'était quelqu'un qui rayonnait tout en restant humble. C'est un peu l'apanage des grands hommes". 

Avant de succomber sous les balles des terroristes, Maxime Blasco s'était illustré par un haut fait d'armes en juin 2019. "Il y avait un hélicoptère, à bord duquel il était, qui s'était écrasé", raconte le haut-gradé. 

Un sauvetage héroïque en 2019

"Les deux pilotes et Maxime étaient grièvement blessés. Lui avait des vertèbres qui étaient fracturées et l'hélicoptère avait pris feu. Et Maxime a réussi à extraire les pilotes de la carcasse en feu pour les amener jusqu'à un hélicoptère d'attaque auquel il les a accrochés, et a permis du coup de les sauver". 

À lire aussi

Un acte véritablement héroïque, "puisqu'ils étaient encerclés de terroristes qui accouraient vers la carcasse en feu, et lui-même accroché (ndlr : à l'ailette de l'hélicoptère). Décoré de la médaille militaire après ce sauvetage, le colonel Le Calvez se souvient de Maxime Blasco, comme un "grand soldat", "qui en toute humilité, disait : 'je n'ai fait que mon devoir". 

"C'est toujours déchirant de perdre quelqu'un. Après, tous nos soldats sont formés pour aller au combat", insiste-t-il. "La perte de Maxime est un déchirement pour le bataillon, pour les troupes de montagne en général et pour le groupement Commando Montagne. En revanche, la mission doit continuer. (...) C'est le plus bel hommage qu'on puisse rendre à Maxime Blasco.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/