1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Soldat tué au Mali : Maxime Blasco avait "toutes les caractéristiques du héros", salue un compagnon d'armes
2 min de lecture

Soldat tué au Mali : Maxime Blasco avait "toutes les caractéristiques du héros", salue un compagnon d'armes

DOCUMENT RTL - En 2019, dans le désert, le caporal-chef Maxime Blasco, tué vendredi au Mali, avait sauvé deux frères d'armes après le crash d'un hélicoptère. Le pilote qui l'a évacué ce jour-là se souvient d'un soldat "courageux" et "humble"

Un hélicoptère Tigre en opération au Mali, ici le 2 février 2013
Un hélicoptère Tigre en opération au Mali, ici le 2 février 2013
Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Soldat tué au Mali : Maxime Blasco avait "toutes les caractéristiques du héros", salue un compagnon d'armes
07:33
Brice Dugénie - édité par Thomas Pierre

Mercredi, les Invalides accueilleront l'hommage national à Maxime Blasco, ce militaire tué au combat vendredi dernier au Sahel. Ce décès suscite une vive émotion. Et pour cause, ce caporal-chef était un héros. En 2019, dans le désert, il avait sauvé deux frères d'armes après le crash d'un hélicoptère, avant de fuir la scène de guerre en s'accrochant à la force de ses bras à un autre appareil.

Le pilote qui a évacué ce jour-là Maxime Blasco s'est confié à RTL. Le capitaine Paco décrit un soldat français héroïque : "l'image que j'ai de lui, c'est une image de force, de courage et (...) d'humilité". "De force, parce que je vois clairement qu'il est blessé, tout comme ses deux camarades", se souvient-il. "Mais ça ne l'empêche pas de les sortir, d'être debout, et d'arriver à les traîner jusqu'à mon hélicoptère, et ensuite de réussir à les arrimer", explique-t-il. 

"De courage, parce qu'il n'a jamais lâché (...) Pour lui, cette mission était possible", assure encore le soldat. "C'est lui qui a fait que cette mission qui était impossible est devenue possible". Enfin, "le lendemain, quand j'ai pu discuter avec lui à l'hôpital, (il m'a donné une image) d'humilité", ajoute-t-il. "J'ai eu cette sensation qu'il ne se considérait pas comme un héros. Et c'est tout à son honneur. Juste, il avait rempli la mission qui lui avait été donnée et il s'était donné à fond pour que ça réussisse."

Le "vrai courage", "c'est de retourner au combat"

"On retourne (au combat) parce que nos camarades y retournent", estime le pilote français. "C'est vraiment là le vrai courage. Le courage, ce n'est pas de faire face une fois à une situation imprévue. C'est d'y avoir fait face, de savoir ce que c'est et, en conscience, de se remettre, d'avoir la potentialité de se remettre dans cette situation. C'est vraiment ça, le courage. Je pense qu'il faut vraiment retenir ça de Maxime. Même s'il lui est arrivé des situations extrêmement compliquées, il y est retourné. C'est un acte de bravoure extrême". 

À lire aussi

"C'était quelqu'un d'incroyable. Il ne se considérait pas comme un héros, mais il en avait toutes les caractéristiques", se souvient son camarade. Maxime Blasco avait été plusieurs fois décoré du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces (Isère). En juin dernier, le caporal-chef avait reçu la médaille militaire "pour la valeur exceptionnelle de ses services". Un hommage lui sera donc rendu mercredi 29 septembre 2021 à 16h30 aux Invalides, comme le révélait RTL.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/