1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Sahel : la France va "très probablement" réduire les effectifs de sa force Barkhane

Sahel : la France va "très probablement" réduire les effectifs de sa force Barkhane

Alors que 5.100 soldats étaient engagés dans la mission de lutte antijihadiste en 2020, la ministre des armées, Florence Parly, a annoncé que la France pourrait être amené à "ajuster ce dispositif".

Florence Parly, ministre des Armées.
Florence Parly, ministre des Armées.
Crédit : PRM/SIPA
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

La présence de l'armée française au Sahel est sans doute à un tournant. La France va "très probablement" réduire les effectifs de sa force antijihadiste Barkhane dans la région après des "succès militaires importants" en 2020, a déclaré la ministre des Armées, Florence Parly, tout en dénonçant les "méthodes pernicieuses" des jihadistes après la mort de cinq soldats français au Mali.

"Nous serons très probablement amenés à ajuster ce dispositif : un renfort par définition, c'est temporaire", a dit Florence Parly dans une interview accordée au Parisien, après le renfort de 600 soldats qui a porté les effectifs de Barkhane à 5.100 hommes en 2020. Une décision sera prise à l'occasion du prochain sommet conjoint de la France et des pays du G5 Sahel en février à N'djamena, a ajouté la ministre.

En 2020, la force Barkhane a remporté "des succès militaires importants, à la fois en neutralisant plusieurs hauts responsables de groupes terroristes et en attaquant leurs chaînes logistiques", a poursuivi Florence Parly. Le leader d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), l'Algérien Abdelmalek Droukdal, a été notamment tué dans le nord du Mali en juin.

La France a aussi annoncé la "neutralisation" en novembre de Bah Ag Moussa, décrit comme le "chef militaire" du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), affilié à Al-Qaïda.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/