1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Russie : Poutine promet de "casser les dents" de ceux qui attaqueraient son pays
1 min de lecture

Russie : Poutine promet de "casser les dents" de ceux qui attaqueraient son pays

Le président russe a mis en garde ceux qui tenteraient s'attaquer à la Russie : "Nous leur casserons à tous les dents, pour qu'ils ne puissent plus mordre".

Vladimir Poutine le 27 juin 2020
Vladimir Poutine le 27 juin 2020
Crédit : Alexey NIKOLSKY / Sputnik / AFP
Marie Gingault & AFP

Comme on le sait, Vladimir Poutine n'a pas peur des mots. Le président russe a assuré ce jeudi 20 mai qu'il "casserait les dents" de ceux qui s'en prendraient à la Russie. "Tout le monde veut nous mordre ou nous arracher quelque chose. Mais ils doivent savoir, ceux qui tenteraient de faire cela, que nous leur casserons à tous les dents, pour qu'ils ne puissent plus mordre", a-t-il déclaré lors d'une réunion avec des organisations patriotiques.

"Même après qu'un tiers de son potentiel a été perdu (avec la chute de l'URSS), pour certains la Russie est encore trop grande. En effet, le potentiel est colossal et son territoire reste le plus vaste au monde", a ajouté Vladimir Poutine sans pour autant préciser quels étaient les pays visés.

Le président russe, habitué des phrases chocs ou des blagues hasardeuses pour menacer ses adversaires, a également fait l'éloge des dernières armes développées par la Russie. Notamment les missiles supersoniques "Avangard", présentés comme capables de surpasser n'importe quel système de défense anti-missile.

Des "signaux positifs" dans les relations russo-américaines

En raison de nombreux désaccords à propos de l'Ukraine et la Syrie, les relations entre la Russie et les Occidentaux ne cessent de se détériorer. En outre, le pays de Vladimir Poutine est également accusé d'ingérence électorale d'espionnage et de cyberattaques, de quoi raviver les tensions. 

À lire aussi

Toutefois, Moscou s'est réjoui jeudi de "signaux positifs" dans les relations russo-américaines. En effet, Washington a abandonné certaines sanctions contre le gazoduc stratégique Nord Stream 2 et une rencontre "constructive" a eu lieu entre les chefs de la diplomatie des deux pays.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/