2 min de lecture Présidentielle américaine

Victoire de Joe Biden : quelles sont les prochaines étapes avant l'investiture ?

Plus de deux mois vont s'écouler avant la prestation de serment de Joe Biden, le 20 janvier 2021. Une période de transition pendant laquelle les conflits électoraux devront être résolus avant le 8 décembre.

Joe Biden lors de son premier discours après son élection, dans la nuit du 8 novembre 2020
Joe Biden lors de son premier discours après son élection, dans la nuit du 8 novembre 2020 Crédit : Angela Weiss / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre Journaliste

La victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle ouvre désormais une période de transition d'un peu plus de deux mois lors de laquelle les États-Unis auront à la fois un "président en exercice", Donald Trump, et un "président élu", Joe Biden, en attente de sa prise de fonction officielle. Et jusqu'à son investiture, ce "president elect" n’aura aucun pouvoir constitutionnel. 

L’Amérique devra encore attendre la passation de pouvoir, le 20 janvier 2021, pour voir le démocrate entrer à la Maison Blanche. Une nouvelle attente, après des jours d'incertitude quant à l'issue de l'élection, qui s'est pourtant réduite au cours de l'Histoire des États-Unis. 

Jadis, l'"inauguration" (investiture) n’avait en effet lieu que le 4 mars, héritage d’une époque où il fallait une diligence pour rejoindre Washington. Le délai a été divisé de moitié en 1933. Il a fallu changer la Constitution. De 145 jours, on est passé à 75 jours en moyenne.

5 semaines pour résoudre les conflits électoraux

Mais d'autres moments importants vont venir auparavant jalonner cette période de transition. Déjà, une date que Donald Trump a très certainement en tête : le 8 décembre, qui est le jour limite pour la résolution des conflits électoraux. "Tous les recomptages de l'État et les contestations judiciaires sur les résultats de l'élection présidentielle doivent être terminés à cette date", précise le Congrès américain

À lire aussi
Maison blanche
La dernière journée de Donald Trump placée sous le signe du pardon ?

Le 14 décembre, le collège électoral, c'est-à-dire les fameux "grands électeurs" âprement disputés pendant la campagne, se réuniront alors dans la capitale de leurs États respectifs afin de désigner formellement le président et sa vice-présidente (la première de l'Histoire du pays).

Durant ces deux mois et demi, le président élu Biden devra nommer ses secrétaires d'État, et environ 4.000 hauts fonctionnaires, dont 1.000 ont besoin d’une confirmation par le Sénat. Pour cela, il y existe des "équipes de transition", entièrement dédiées à la prise de pouvoir, et qui travaillent depuis plusieurs mois pour préparer cette période délicate.

Investiture le 20 janvier

Le 6 janvier, les votes du collège électoral seront formellement présentés lors d'une session jointe du Congrès. Le président du Sénat (qui est aussi le vice-président en exercice) proclamera officiellement les résultats

Le 20 janvier, la cérémonie d'investiture à Washington D.C. verra Joe Biden prêter serment sur les marches du Capitole en prononçant les paroles suivantes, une main sur la Bible : "Je jure (ou affirme) solennellement que j'exécuterai loyalement la charge de président des États-Unis et que du mieux de mes capacités, je préserverai, protégerai et défendrai la Constitution des États-Unis.". À cette date, Donald Trump devra avoir quitté la Maison Blanche. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine États-Unis Amérique du Nord
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants