4 min de lecture Présidentielle américaine

Présidentielle : Floride, Ohio, Arizona... Où l'élection va-t-elle se jouer ?

DÉCRYPTAGE - Un peu plus d'un mois avant le scrutin, Joe Biden fait la course en tête dans les Etats qui devraient déterminer l'issue de l'élection. Mais en Floride et en Caroline du Nord, la bataille avec Donald Trump s'annonce déjà serrée.

Donald Trump, en Floride, le 25 septembre 2020
Donald Trump, en Floride, le 25 septembre 2020 Crédit : Brendan Smialowski / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Donald Trump a beau être à la traîne dans les sondages d'opinions nationaux, le président américain le sait pertinemment : seuls une poignée d'États sont nécessaires pour le faire réélire. Il suffit de regarder la carte des événements et des déplacements de sa campagne pour s'en persuader et comprendre que sa stratégie de terrain reste la même qu'en 2016. 

Alors, malgré son retard de près de 3 millions de voix sur Hillary Clinton, le milliardaire républicain s'était frayé un chemin jusqu'à la Maison Blanche en ne visant que ces "Swing states", cette demi-douzaine d'États qui peuvent à eux seuls, par le seul jeu des grands électeurs, faire basculer l'élection. En effet, en y obtenant une majorité des voix, le candidat rafle tous les grands électeurs de l'Etat, l'aidant ainsi à obtenir la majorité nécessaire pour être élu.

De même, Joe Biden devrait y multiplier les déplacements jusqu'au 3 novembre, afin d'éviter l'écueil démocrate de la dernière élection présidentielle. Il y a quatre ans, Donald Trump avait remporté le collège électoral avec 304 délégués contre 227, en gagnant les principaux Etats-clés. Car, c'est un fait aux États-Unis, un électeur de Californie ou de Floride ne pèsent pas la même poids au final dans le scrutin. 

Dès lors, quels sont ces États qui devraient sceller le sort de cette présidentielle 2020 ? 

La Floride

À lire aussi
Joe Biden et Donald Trump ont livré un duel équilibré le 22 octobre États-Unis
Les infos de 5h - Présidentielle américaine : Trump et Biden livrent un dernier duel équilibré

Donald Tump s'est déjà rendu à plusieurs reprises dans le "Sunshine State" (29 grands électeurs) où il a établi sa résidence. Joe Biden y était, lui aussi, mi-septembre. Cet Etat compte une large communauté d'origine cubaine traditionnellement républicaine, ainsi que de très nombreux retraités, eux aussi enclins à voter conservateur. 


Les démocrates espèrent attirer les jeunes urbains, et particulièrement les latinos, sensibles aux questions d'immigration. Après George W. Bush en 2000, Donald Trump avait remporté l'Etat d'un fil, grâce aux seniors. Or cette population a été la plus touchée par la pandémie de coronavirus, et elle pourrait punir la Maison Blanche pour sa gestion de l'épidémie. Les derniers sondages y donnent d'ailleurs une avance pour Joe Biden.

La Caroline du Nord

Le président Trump compte aussi sur la population blanche de cet État rural et plutôt âgée, ainsi que sur la communauté évangélique qui a joué un rôle-clé dans sa victoire en 2016. 

Comme lors des primaires démocrates, Joe Biden doit faire le plein des votes afro-américains et des jeunes urbains pour emporter les 15 grands électeurs de cet Etat. 

Les enquêtes d'opinion montrent les candidats au coude-à-coude, avec un très léger avantage pour l'ancien vice-président.

La Pennsylvanie

Donald Trump s'était imposé d'un cheveu dans cet Etat traditionnellement démocrate (20 grands électeurs) marqué par le déclin industriel. Pour le reprendre, Joe Biden, qui y possède près de cinq points d'avance, compte sur les électeurs urbains les personnes âgées et les ouvriers, qui avaient délaissé Hillary Clinton en 2016.

Le président américain, qui y était encore ce week-end, veut, lui, capitaliser sur la population blanche rurale et limiter les pertes dans l'électorat de couleur, grâce à un rebond "fantastique" de l'économie s'il est réélu. Ses bénévoles ont intensifié le porte-à-porte, notamment dans les banlieues.

Le Wisconsin

En 2016, Hillary Clinton avait fait l'impasse sur la laiterie de l'Amérique et ses dix grands électeurs, qui l'avait puni en votant d'un cheveu pour Donald Trump. Cette année, Joe Biden compte une avance de sept points mais la bataille sera serrée. Les deux candidats se sont rendus dans la petite ville de Kenosha, théâtre d'une contestation parfois violente contre les brutalités policières à l'encontre de la minorité noire.

Le Michigan

Donald Trump avait fait basculer dans le camp républicain les 16 votes de cet Etat historiquement démocrate, en promettant un essor économique pour cet ancien centre industriel. Menés par la gouverneure Gretchen Whitmer, cible régulière d'attaques du candidat Trump, les démocrates comptent sur les votes des Blancs de banlieue, de la communauté noire et des ouvriers syndiquésJoe Biden y compte plus de 5 points d'avance sur le président.

L'Arizona

Joe Biden ented frapper un grand coup dans cet Etat du sud-ouest (11 grands électeurs) qui n'a plus voté démocrate depuis 1996. Il compte notamment sur le vote des jeunes urbains latinos, qui avaient largement participé à la victoire de Kyrsten Sinema pour un siège au Sénat en 2018.

Donald Trump s'est aliéné une partie des conservateurs en dénigrant John McCain, héros de la guerre du Vietnam et longtemps sénateur de l'Etat avant sa mort en 2018. (Sa veuve a récemment appelé à soutenir Joe Biden). Pour l'emporter ici, le républicain compte surtout sur le soutien des opposants à l'immigration illégale et sur ceux qui soutiennent la construction d'un mur à la frontière mexicaine.

L'Ohio

Quatre ans après sa victoire dans l'Ohio et à la présidentielle américaine, Donald Trump a de nouveau besoin des électeurs déçus par les démocrates pour l'emporter dans cet Etat du nord du pays. Il s'y est rendu deux fois en six semaines et s'il n'est pas une cible prioritaire pour Joe Biden dans sa quête de victoire le 3 novembre, le candidat démocrate ne l'a pas pour autant délaissé.

Car, l'Ohio fait figure d'oracle en étant un miroir des scrutins nationaux avec sa démographie politique diverse. Depuis 1960, cet Etat a toujours voté en faveur du candidat finalement élu. Aucun républicain n'a d'ailleurs remporté la Maison Blanche sans gagner l'Ohio. C'est d'ailleurs ici, à Cleveland, que les deux adversaires se retrouveront mardi 29 septembre pour le premier débat présidentiel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Donald Trump Joe Biden
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants