2 min de lecture Élections américaines

Présidentielle américaine : Donald Trump a-t-il déjà perdu les élections ?

INVITÉS RTL - Laurence Nardon, directrice du département Amérique du Nord à l’IFRI, et Randy Yaloz, président des Republicans Overseas France donnent leur point de vue sur la situation de Trump.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Présidentielle américaine : Donald Trump a-t-il déjà perdu les élections ? Crédit Image : Nicholas Kamm / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Chloé Richard-Le Bris

Avec le coronavirus, la situation pour Donald Trump est devenue difficile aux États-Unis. C’est à se demander si le président n’a pas déjà perdu les élections de novembre prochain.

D'après Laurence Nardon, directrice du département Amérique du Nord à l’IFRI : "Le président américain est dans une séquence assez négative pour lui, plus de 120.000 morts la semaine dernière, l’arrêt brutal de l’économie avec 13% de la population au chômage et puis les manifestations et parfois émeutes raciales qui ont suivi la mort de 
George Floydle 25 mai... Et donc effectivement, il décroche dans les sondages."

Pour autant, "les sondages nationaux aux États-Unis ça ne veut pas dire grand-chose parce que l’élection présidentielle n’est pas au suffrage direct comme en France, elle se fait par suffrage indirect par État. Or dans 48 États sur 50 c’est un suffrage majoritaire. C’est-à-dire que si l’un des candidats gagne 50% et des poussières, il remporte tous les grands électeurs de l’État. Ça veut dire que quelqu'un peut se faire élire en ayant moins de voix que son adversaire parce que tout dépend de la répartition des grands électeurs et des électeurs tout court. C’est qui s’est passé en 2016."

Pour, Randy Yaloz, avocat franco-américain et président des Republicans Overseas France, "on se trouve un peu dans la même situation qu’en 2016. Je crois qu’il faut remettre les sondages dans la situation où ils étaient en 2016. Entre juin et novembre 2016, sur 261 sondages nationaux, 16 ont dit que Trump était en tête. Ça veut dire 94% des sondages nationaux avaient tort. Comment l’expliquer ? On peut dire déjà aujourd’hui qu’il y a peut-être un a priori anti-Trump dans les médias."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections américaines Information États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants