2 min de lecture Donald Trump

États-Unis : CNN révèle des échanges téléphoniques de Trump avec ses homologues

CNN révèle le contenu de conversations téléphoniques du président Donald Trump avec ses homologues, et c’est assez stupéfiant.

micro generique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : CNN révèle des échanges téléphoniques de Trump avec ses homologues Crédit Image : Olivier DOULIERY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Sarah Belien

Cette enquête a été menée par Carl Bernstein, journaliste de légende aux États-Unis. Quand il était au Washington Post dans les années 70, le journaliste avait notamment contribué avec son collègue Bob Woodward à faire démissionner le président Nixon dans l’affaire du Watergate. Si vous avez vu le film Les Hommes du président, c’est le personnage que joue Dustin Hoffman.


Les sources de Carl Bernstein lui racontent le contenu de centaines d’échanges téléphoniques entre Donald Trump et plusieurs de ses homologues. Cela permet de comprendre pourquoi plusieurs de ses anciens collaborateurs, son ancien ministre de la Défense, son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, qui participait souvent à ces conversations, pourquoi ces anciens de l’équipe Trump considèrent qu’il est un danger pour la sécurité nationale des États-Unis.

Cette enquête confirme qu’il est est incroyablement mal préparé, mal informé. Poutine et Erdogan n’ont aucun mal à le manipuler, et il est souvent insultant avec ses alliés, particulièrement les femmes.

Merkel, Macron, Theresa May...

Lors de l’un de ces appels, Donald Trump a par exemple dit à la chancelière Merkel qu’elle est "stupide" et a souvent un ton très agressif avec elle. Généralement Angela Merkel reste calme et sait répondre à ses insultes par des faits. Il était également insultant avec Theresa May quand elle dirigeait le gouvernement britannique.

À lire aussi
Donald Trump, le 29 septembre 2020, à Cleveland États-Unis
Présidentielle américaine : Trump critiqué par son camp après le premier débat

"Humiliant et intimidant", "méchant". L'ancienne première ministre britannique était moins solide qu'Angela Merkel et semblait nerveuse face aux agressions du président américain. Emmanuel Macron est l'un des interlocuteurs les plus fréquents du président américaine. Seul le président turc Erdogan lui parle plus souvent.

Sur le président français, Carl Bernstein écrit : "Le président français essaye souvent de convaincre Trump de changer de cap (…) Généralement, Macron n’est arrivé 'nulle part' sur les questions de fond, tandis que Trump s'irritait devant le flot de demandes du président français et le soumettait à des harangues et des leçons égoïstes, comme des 'coups de fouet' verbaux personnalisés," écrit le journaliste, et parmi ces "coups de fouets" du président américain au Français, les dépenses militaires françaises au sein de l’OTAN, la politique d’immigration et les déséquilibres commerciaux avec les États-Unis.

Des échanges différents avec Poutine

Ce que raconte Carl Bernstein, c’est que le président américain, lorsqu'il est en ligne avec Vladimir Poutine, parle surtout de lui-même de façon élogieuse, traite ses prédécesseurs d’imbéciles et de faibles et rappelle qu’il a organisé le concours de Miss Univers à Moscou.

Carl Bernstein écrit que le président courtise Poutine pour obtenir son admiration et son approbation. Mais le président russe le surpasse à ce jeu. Un membre de haut niveau de l’administration Trump compare le président russe à un grand maître des échecs et le président américain à un joueur occasionnel de dames.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump États-Unis Vladimir Poutine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants