2 min de lecture Diplomatie

Pourquoi la tension monte entre l'Iran et la France

ÉCLAIRAGE - Les autorités françaises ont accusé mardi 2 octobre le ministère du Renseignement iranien d'avoir fomenté un projet d'attentat fin juin près de Paris, et lancé une offensive contre des intérêts iraniens ou chiites en France.

La ville de Téhéran
La ville de Téhéran Crédit : AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
et AFP

Le ton monte entre Paris et Téhéran. Le premier accuse le second d'avoir monté un projet d'attentat dans la capitale française fin juin contre un rassemblement des Moudjahidine du peuple, un mouvement d'opposition iranien, et d'avoir lancé une offensive contre des intérêts iraniens ou chiites en France. Le second dément.

"Une enquête longue, précise, détaillée de nos services (...) permet d'arriver à la conclusion sans aucune ambiguïté de la responsabilité du ministère du Renseignement dans ce projet d'attentat déjoué", a déclaré sous couvert d'anonymat une source diplomatique française.

Quelques heures plus tôt le gouvernement avait annoncé le gel des avoirs en France de la Direction de la Sécurité intérieure du ministère du Renseignement iranien, ainsi que de deux citoyens iraniens, soupçonnés d'être derrière le projet d'attentat à l'explosif. Trois personnes, dont un diplomate iranien, avaient été arrêtées cet été dans le cadre de l'enquête.

À lire aussi
Capture d'écran du site Ariane Connecté
Le ministère des Affaires étrangères piraté, plus de 500.000 personnes concernées

Nous démentons avec véhémence ces accusations

Le porte-parole des Affaires étrangères iranien Bahram Ghassemi
Partager la citation

Les deux hommes ciblés par les gels des avoirs sont : Assadollah Assadi, le diplomate qui avait été arrêté, et Saeid Hashemi Moghadam, désigné par la source diplomatique comme vice-ministre chargé des opérations dans l'organigramme du ministère du Renseignement.

Arrêté en Allemagne, M. Assadi était en poste à Vienne. Berlin a autorisé lundi sa remise à la justice belge, qui avait dévoilé le projet d'attentat le 2 juillet. Il est "identifié avec certitude comme un agent du renseignement", selon la source diplomatique française.

"Une fois encore, nous démentons avec véhémence ces accusations, nous condamnons l'arrestation de ce diplomate et nous appelons à sa libération immédiate", a réagi un porte-parole des Affaires étrangères iranien Bahram Ghassemi. 

La "nécessité d'une approche exigeante avec l'Iran"

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré que "l'attentat déjoué à Villepinte confirme la nécessité d'une approche exigeante dans nos relations avec l'Iran".

La France souhaite poursuivre avec Téhéran un dialogue "fait à la fois de pression et de négociation" afin de consolider l'accord sur le nucléaire iranien en le complétant par des accords sur l'activité balistique de Téhéran et son influence régionale, a souligné la source diplomatique.

"Nous appelons les autorités françaises à faire preuve de réalisme vis-à-vis de l'Iran et nous mettons une fois encore en garde contre les mains des ennemis qui cherchent à saboter les relations de longue date entre l'Iran et la France et d'autres pays européens importants", a de son côté lancé le porte-parole iranien.

Cette affaire de Villepinte pèse sur les relations entre la France et l'Iran qui n'ont actuellement plus d'ambassadeur en poste l'un chez l'autre. Le dossier a été abordé par les présidents Emmanuel Macron et Hassan Rohani lors de leur rencontre à New York à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Une opération de police a également visé la principale association chiite d'Europe dans le nord de la France, mais les autorités ne font pas de lien avec le projet d'attentat. La république iranienne est la principale puissance chiite dans le monde.

"Ce n'est pas lié (...) mais fait partie de la même préoccupation de ne tolérer aucune forme d'acte terroriste, d'intention terroriste, d'incitation au terrorisme" a déclaré la source diplomatique française.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Iran France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795021508
Pourquoi la tension monte entre l'Iran et la France
Pourquoi la tension monte entre l'Iran et la France
ÉCLAIRAGE - Les autorités françaises ont accusé mardi 2 octobre le ministère du Renseignement iranien d'avoir fomenté un projet d'attentat fin juin près de Paris, et lancé une offensive contre des intérêts iraniens ou chiites en France.
https://www.rtl.fr/actu/international/pourquoi-la-tension-monte-entre-l-iran-et-la-france-7795021508
2018-10-03 08:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/adnthKCUv37xBTSZ5rBo5Q/330v220-2/online/image/2018/1002/7795021561_la-ville-de-teheran.jpg