1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : fini les amabilités, Le Pen passe à l'offensive contre Zemmour
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : fini les amabilités, Le Pen passe à l'offensive contre Zemmour

DÉCRYPTAGE - Marine Le Pen veut mettre en avant son expérience de la politique pour contrer l'avancée d'Éric Zemmour dans les sondages. Et au passage, la candidate pour 2022 ne se prive pas et lâche des piques à l'encontre du polémiste.

Marine Le Pen, le 21 septembre 2021
Marine Le Pen, le 21 septembre 2021
Crédit : OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP
Marie-Pierre Haddad

L'électrochoc. Marine Le Pen a décidé de revêtir les gants de boxe et d'entrer dans le vif de la campagne présidentielle. La candidate continue de se positionner comme rival d'Emmanuel Macron pour le second tour du scrutin. Mais elle surveille aussi les autres candidats qui évoluent en périphérie. 

Son nouvel adversaire ? Éric Zemmour. L'élément déclencheur ? Un sondage Harris Interactive pour Challenges dans lequel le polémiste récolte 11% d'intentions de vote. Ce pourcentage à deux chiffres a de quoi créer des envieux, d'autant plus qu'Éric Zemmour n'a pas encore annoncé sa candidature. Ce sondage montre aussi une chute de la popularité de la leader frontiste qui obtient 18%. 

Pour répliquer à l'offensive d'Éric Zemmour, Marine Le Pen a opéré un virage à 180 degrés. Il y a une semaine, elle refusait de considérer Éric Zemmour comme "un adversaire" et le ménager lors de ses diverses prises de parole

Entre offensive et "calme des vieilles troupes"

Mais le temps file à une allure vive en période de présidentielle et voici que Marine Le Pen juge désormais que le polémiste "n'a aucune chance d'être élu". "Certes, incontestablement, il a des électeurs potentiels mais il suscite aussi énormément de rejet. Je pense qu'il n'est pas en capacité d'unir la nation. Or, la nation a besoin d'union, elle a besoin de se rassembler et c'est exactement le sens de mon projet", a-t-elle déclaré en marge d'un déplacement dans la ville de la Tour-du-Pin. 

À écouter aussi

Fini les apparences et l'entente cordiale. Bonjour les scuds. Marine Le Pen veut contrer Éric Zemmour en multipliant les déplacements. "On va aller sur le terrain, beaucoup", assurait-elle à Fréjus lors de sa rentrée politique. Elle souhaite ainsi "faire connaître aux Français" son programme. Une façon pour la députée du Pas-de-Calais de se présidentialiser et d'effectuer un travail de fond, en parallèle d'une présence dans les médias. 

Alors que le polémiste se voit en homme providentiel, la candidate RN, elle, se voit en femme d'expérience. "Rien ne me gêne, j'en suis à ma troisième présidentielle et ça me donne une grande expérience dans ce domaine, la campagne est longue, a-t-elle fait valoir. J'ai le calme des vieilles troupes". Marine Le Pen, la force tranquille ?

Effet feu de paille ?

Une candidature à l'élection présidentielle repose à la fois sur l'incarnation mais surtout sur l'entourage. Que pensent les proches de Marine Le Pen du polémiste ? "On s’en fout d’Éric Zemmour !, lâche le porte-parole du Rassemblement national Julien Sanchez auprès de France 24. Oui, nos militants l’apprécient, mais ses prises de parole ne font pas de lui un bon président pour autant. Marine Le Pen ne se contente pas d’énoncer les problèmes, elle, elle apporte des solutions".

Pour certains, l'effet Zemmour est similaire à un feu de paille. "Mais un feu de paille, cela peut s’étendre", met en garde un membre de l’équipe de campagne dans les colonnes du Point. Philippe Olivier, conseiller de Marine Le Pen, relative l'impact du polémiste sur l'électorat de Marine Le Pen. "J’en ai vu des troisièmes hommes providentiels défiler. Pas un n’est arrivé au bout. Il y a eu (Jean-Pierre) Chevènement qui devait faire 14 % dans les sondages, qui n’en a fait que 5… Plus récemment, on prédisait que les listes des Gilets jaunes allaient nous tailler des croupières. Finalement, ils n’ont pratiquement rien fait. On est assez tranquille au RN", souligne-t-il auprès de France24.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/