1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. "Pandora Papers" : "En 5 ans, DSK aurait dû payer plus de 6 millions d'euros d’impôts en France", explique Lucet
1 min de lecture

"Pandora Papers" : "En 5 ans, DSK aurait dû payer plus de 6 millions d'euros d’impôts en France", explique Lucet

Son émission "Cash Investigation" a participé à l'enquête journalistique des "Pandora Papers", qui épingle de nombreuses personnalités, dont Dominique Strauss-Kahn, dans un vaste scandale d'évasion fiscale.

Élise Lucet dans "Cash Investigation"
Élise Lucet dans "Cash Investigation"
Crédit : France 2
"Pandora Papers" : Élise Lucet épingle Dominique Strauss-Kahn dans "Cash Investigation"
01:35
Isabelle Morini-Bosc - édité par Quentin Marchal

Élise Lucet propose ce jeudi 7 octobre, sur France 2, un Cash Investigation entièrement consacré à Dominique Strauss-Kahn, dont le nom apparait dans la liste internationale des personnalités citées dans le scandale d'évasion fiscale des "Pandora Papers"

Malgré les demandes répétées de l'équipe, l'ancien directeur général du FMI n'a pas souhaité s'y exprimer. Dominique Strauss-Kahn a en revanche répondu par un tweet incendiaire à Cash Investigation

Les journalistes de l'émission ont enquêté au Maroc et aux Émirats arabes unis, comme le détaille Élise Lucet, qui fait des révélations sur les manœuvres de l'ancien ministre : "En 2013, alors qu'il est domicilié en France, boulevard Raspail à Paris, il va faire migrer sa société au Maroc et ce n'est surement pas un hasard parce qu'il a vraiment contribué au statut juridique d'une zone franche, la Casa Finance City, où pendant 5 ans, les entreprises étrangères paient un impôt égal à zéro".

Six millions d'euros d'impôts évités en France

"C'est légal mais d'un côté il participe à la création des statuts juridiques de la zone franche et de l'autre côté il va en profiter pendant cinq ans et ne pas payer d’impôt sur les sociétés, de 2013 à 2018 ", explique la journaliste qui estime également que "sur ces cinq ans, il aurait dû payer plus de six millions d'euros d’impôts en France". 

À lire aussi

"À partir de 2018, il va créer une autre société, aux Émirats arabes unis, où l'opacité est excessive et la deuxième partie est consacrée au travail de Dominique Strauss-Kahn en tant que conseiller aux gouvernements et aux entreprises où il flirte parfois avec des dirigeants, notamment (Denis) Sassou-Nguesso au Congo, dont la réputation est plutôt sulfureuse".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/